Les exportations retombent en avril

AWP

1 minutes de lecture

Les produits chimiques et pharmaceutiques ainsi que la bijouterie et la joaillerie, deux poids lourds du commerce extérieur helvétique, ont plombé les ventes à l’étranger.

Les exportations de la Suisse sont retombées en avril, après avoir nettement progressé le mois précédent. Les produits chimiques et pharmaceutiques ainsi que la bijouterie et la joaillerie, deux poids lourds du commerce extérieur helvétique, ont plombé les ventes à l’étranger. La balance commerciale boucle néanmoins sur un solide excédent. Les spécialistes s’attendent malgré tout à un rebond sur l’ensemble de l’année.

En avril, les exportations ont stagné sur un mois et en valeur nominale – soit non corrigée des variations de prix – à 20 milliards de francs, selon les statistiques publiées jeudi par l’Administration fédérale des douanes (AFD). Les ventes à l’international affichent une forte volatilité depuis plusieurs mois, oscillant mensuellement entre hausse et baisse.

Pendant le mois sous revue, ce sont surtout les produits chimiques et pharmaceutiques (-151 millions de francs), ainsi que la bijouterie et la joaillerie (-229 millions) qui ont participé à la baisse.

Les ventes vers l’Europe, premier client des entreprises suisses, ont néanmoins progressé en avril de 2,9% comparé au mois précédent, avec une augmentation de 0,4% vers l’Allemagne, de 3,2% vers l’Italie, mais une baisse de 5,4% à destination de la France, a détaillé l’AFD dans un communiqué.

L’Asie a affiché un déclin de 2,4%, avec une forte contraction de 17,4% vers la Chine, partiellement compensée par un bond de 14,2% vers le Japon. Les exportations vers l’Amérique du Nord (-12,7%) ont également décliné, alors qu’elles ont augmenté de 13,3% vers l’Amérique centrale et du Sud.

Au niveau des entrées de marchandises et services, les importations ont augmenté de 3,5% sur un mois à 16,8 milliards de francs. Elles ont été essentiellement portées par les produits chimiques et pharmaceutiques (+265 millions) et les produits énergétiques (+228 millions).

Tensions dans les chaînes d’approvisionnement

Le commerce extérieur de la Suisse a bouclé le mois sous revue sur un excédent de 3,3 milliards de francs, en baisse de 15% par rapport à mars.

Les experts d’Euler Hermes sont néanmoins optimistes. Au premier trimestre, les exportations helvétiques ont progressé de 4,8% comparé au dernier partiel de 2020, signant un troisième trimestre d’affilée en hausse. Les ventes à l’étranger ont ainsi dépassé leur niveau d’avant la pandémie de coronavirus, a souligné le spécialiste de l’assurance-crédit dans un communiqué.

Le baromètre prévisionnel des exportations compilé par Euler Hermes s’affiche à un nouveau plus haut à 3,13 points sur les trois premier mois de l’année, après seulement 0,78 point en janvier. «Il faut donc s’attendre en 2021 à une forte progression des exportations suisses», a estimé la société. La hausse est certes à mettre sur le compte d’une période de comparaison particulièrement faible l’année dernière, mais également un rebond «particulièrement solide» de la conjoncture, notamment en Chine et aux Etats-Unis.

L’économie suisse devrait bénéficier de la reprise de l’économie mondiale, même si des difficultés passagères sont à prévoir au niveau des chaînes d’approvisionnement. Cela est notamment le cas pour les semi-conducteurs, qui affectent négativement l’industrie automobile et informatique

A lire aussi...