Le secteur suisse des TIC optimiste pour l'avenir

AWP

1 minutes de lecture

L’indice TIC de Swico a progressé de 3,1 points pour se porter à 109,3 points, le 4e niveau le plus élevé pour cet indicateur depuis sa création.

Les acteurs helvétiques des technologies de l’information et de la communication (TIC) se montrent confiants pour le troisième trimestre. L’indice TIC de l'association professionnelle du secteur Swico a progressé de 3,1 points pour se porter à 109,3 points, le 4e niveau le plus élevé pour cet indicateur depuis sa création.

L'indice TIC s'affiche en zone de croissance depuis le troisième trimestre 2015, alors qu'il dépasse le niveau élevé des 110 points depuis le dernier trimestre 2017, écrit jeudi Swico.

Tous les segments de la branche tablent sur une croissance rentable, l'évolution des commandes étant jugée bonne, voire très bonne, alors que les revenus sont aussi attendus en hausse dans un contexte conjoncturel favorable et d'une activité d'investissement accrue.

Les segments Technologie de l'information et Services informatiques se montrent les plus optimistes, avec des indices en hausse de 10,8 points à 113,9 points et de 8,4 points à 121,9 points, respectivement. Pour les activités logicielles, l'indicateur atteint 118 points, alors qu'il s'inscrit à 113,5 points pour le domaines de conseils.

L'évolution se révèle en revanche nettement moins bonne pour le secteur de l'électronique de loisirs (-3,9 points à 85,8 points) ainsi que celui de l'imagerie, de l'impression et de la finition en dépit d'une croissance de 1,7 point à 90,9 points pour ce dernier. Les deux segments tablent sur une baisse des commandes et des ventes en repli.

Selon Swico, la pénurie de personnel qualifié reste de mise dans la branche, conséquence de la vive concurrence des entreprises basées à l'étranger et d'un marché du travail asséché. Les entreprises peinent à embaucher, qu'il s'agisse de spécialistes ou d'apprentis.

La faîtière s'inquiète des incertitudes politiques suscitées notamment par le Brexit ainsi que le conflit commercial opposant les Etats-Unis à la Chine.

A lire aussi...