Le commerce de détail suisse stable en 2020 malgré la pandémie

AWP

1 minutes de lecture

Cette progression tient compte de l’évolution contradictoire des différentes branches.

Le commerce de détail suisse a augmenté de 0,1% sur un an en termes nominaux au cours de l’année 2020, malgré la crise pandémique et ses effets conséquents sur l’économie. Cette progression tient compte de l’évolution contradictoire des différentes branches, certaines ayant enregistré de fortes baisses ou hausses de leurs chiffre d’affaires.

Les mesures prises pour endiguer la pandémie de Covid-19 ont eu des effets différents d’une branche à l’autre, affirme l’Office fédéral de la statistique dans un communiqué publié lundi.

Les chiffres d’affaires du commerce de détail de denrées alimentaires, boissons et tabac ont ainsi augmenté de 8,5% en termes nominaux tandis que ceux du secteur non alimentaire ont enregistré une baisse nominale de 4,7%.

Ainsi, les stations-service (-16,1%), les biens «vêtement, pharmacie, horlogerie et bijouterie» (-12,5%) et les «biens culturels et de loisirs en magasin spécialisé» (-7,1%) ont subi les plus fortes pertes. Les ventes ont par contre fortement progressé dans le commerce en ligne (+14,1%), les équipements informatiques et liés aux technologies de l’information (+13,8%) et les autres équipements de foyer (+2,2%).

Le mois de décembre 2020 a en particulier été réussi pour les acteurs du commerce du détail, puisque leurs chiffre d’affaires, corrigés de l’effet des jours ouvrables et des jours fériés, ont augmenté de 3,5% en termes nominaux par rapport au même mois de l’année précédente. Après correction des variations saisonnières, les chiffres d’affaires du mois de décembre ont même augmenté de 2,2% en termes nominaux par rapport au mois précédent.

En parallèle, les chiffres d’affaires liés au commerce de denrées alimentaires, boissons et tabac ont augmenté de 13,0% en termes nominaux et ceux du secteur non alimentaire ont reculé de 1,3% en décembre 2020 par rapport au même mois de l’année précédente.

A lire aussi...