La croissance en zone euro va se tasser

Communiqué, KOF

1 minutes de lecture

Après une reprise massive au cours du troisième trimestre, la courbe de croissance en zone euro s'aplatira au cours des trois derniers mois de l'année selon le KOF.

Après une reprise massive au cours du troisième trimestre, la courbe de croissance en zone euro s'aplatira au cours des trois derniers mois de l'année. C'est ce qu'annoncent les instituts de recherche économique ifo (Munich), Istat (Rome) et KOF dans la toute dernière édition de l'Eurozone Economic Outlook. Dans le contexte actuel, les prévisions sont cependant à prendre avec précaution puisque personne ne saurait prédire ni l'évolution du nombre de cas de Covid-19, ni la date de disponibilité d'un vaccin contre ce virus, ni les effets des mesures de politique économique adoptées.

Les instituts de recherche estiment que par rapport au trimestre précédent, la croissance n'atteindra que 2,2% au quatrième trimestre 2020, après avoir progressé de 8,2% au troisième et chuté de -11,8% au deusième trimestre. Pour l'année complète 2020, ils tablent sur une contraction de la performance économique à concurrence de 8,0%. Pour le premier trimestre 2021, les chercheurs prévoient que la croissance sera encore de 1,5% par rapport au trimestre précédent.

Tous les indicateurs importants affichent des valeurs positives pendant le troisième trimestre en cours: par rapport au trimestre précédent, la production industrielle s'accroît de 15,2%, la consommation privée de 9,2% et le volume des investissements de 10,2%. Or, tous les taux de croissance diminueront sensiblement au cours du trimestre prochain, plongeant loin dans le rouge les résultats globaux de l'année.

Le taux d'inflation fluctuera autour de zéro. Cette prévision repose sur l'hypothèse d'un prix du baril de pétrole Brent de la mer du Nord de 43 dollars et d'un taux de change de l'euro à 1,18 dollar.

A lire aussi...