La BNS fait avancer la transition vers le Saron

AWP

1 minutes de lecture

Le Libor en dollars sera lui probablement prolongé jusqu’à mi-2023, mais cette éventualité n’aura aucun impact sur son homologue en francs.

La Banque nationale suisse (BNS) prépare activement le terrain en vue de la disparition programmée du taux Libor (pour London interbank offered rate) en fin d’année prochaine et qui concerne aussi sa variante en francs. Un processus de consultation a été mis en place en novembre dans ce cadre.

«Les intervenants en Suisse disposent d’encore environ douze mois pour entreprendre les démarches nécessaires pour une transition en douceur vers le Saron», note Andréea Maechler, membre de la direction générale de la BNS, jeudi selon le texte de son discours.

Le Libor en dollars sera lui probablement prolongé jusqu’à mi-2023, mais cette éventualité n’aura aucun impact sur son homologue en francs.

«Une adoption précoce du Saron sur les marchés des crédits et des dérivés est essentielle pour une transition ordonnée», préconise la responsable marchés financiers, opérations bancaires et informatique de l’institut d’émission.

Les produits bancaires basés sur le Saron se multiplient d’ailleurs déjà depuis quelques temps, à commencer par les hypothèques. Le marché des dérivés calqués sur ce nouveau taux par contre demeure nettement moins liquide que son équivalent version Libor.

 

A lire aussi...