L’hôtellerie suisse poursuit sa progression en février

AWP

1 minutes de lecture

La progression de 4,2% du mois de février vient confirmer le regain de demande de 5,2% enregistré au mois de janvier.

L’hôtellerie helvétique a comptabilisé sur le mois de février quelque 3,18 millions de nuitées, soit 4,2% de plus que douze mois auparavant, selon une rapport périodique provisoire publié vendredi par l’Office fédéral de la statistique (OFS). La progression de février vient confirmer le regain de demande de 5,2% enregistré au mois de janvier.

Le nombre de nuitées cumulé sur les deux premiers mois de l’année a franchi le cap des 6 millions et affiche une augmentation de 4,7%. Les structures d’hébergement ont accueilli étrangers et hôtes indigènes dans des proportions identiques.

Les nuitées ont augmenté pour l’ensemble des principaux pays de provenance des touristes étrangers. Les visiteurs allemands en ont ainsi généré plus de 644’000, contre un peu plus de 607’000 sur la période correspondante de l’an dernier. Il en est allé de même pour celles des hôtes venus du Royaume-Uni, de France, des Etats-Unis, d’Italie et de Chine.

Le nombre de nuitées des touristes belges, néerlandais, russes ainsi que de ceux venus des Emirats arabes unis s’est également inscrit en hausse. Les hôtes de l’ensemble des autres pays de provenance ont quant à eux généré plus de 914’000 nuitées, contre près de 844’000 en janvier et février 2017.

Sur le seul mois de février, les nuitées hôtelières en Suisse ont augmenté en l’espace de douze mois de 4,2% à 3,18 millions, après une hausse de 5,2% à 2,85 millions en janvier. L’OFS, qui ne publie plus de communiqué de presse concernant le sujet depuis plusieurs mois déjà, ne fournit aucune explication quant à aux progressions.

En février, les touristes venus de l’étranger ont généré 1,55 million de nuitées, contre 1,46 million douze mois auparavant. Celles des hôtes indigènes ont quant à elles augmenté à 1,63 million, contre 1,46 million.

En ce qui concerne les nuitées des hôtes des principaux pays de provenance, seules celles des visiteurs français se sont érodées en février, passant de 136’475 à 126’781. Celles des hôtes venus de Chine (sans Hong Kong) ont en revanche bondi de plus de 20’000 unités à 85’685, reflet probable de la période du Nouvel An chinois, période de grandes vacances dans l’empire du Milieu.

A lire aussi...