L’excédent commercial suisse a plus que doublé

AWP

1 minutes de lecture

L’AFD annonce une chute des importations en février et des exportations toujours solides.

La Suisse a enregistré en février une envolée de l’excédent de sa balance commerciale désaisonnalisée, qui s’est fixée à 3,22 milliards de francs contre 1,32 milliard un mois plus tôt. Cette forte hausse s’explique par une chute des importations, alors que la tendance positive se poursuit pour les exportations, indique mardi l’Administration fédérale des douanes (AFD).

Les exportations se sont fixées à 19,3 milliards, en hausse de 2,3% en termes réels et de 1,8% en nominal (non corrigé des variations de prix). L’Europe a contribué à 95% de cette augmentation.

Les quatre «piliers» que sont la chimie/pharma, la bijouterie/joaillerie, les machines et les instruments de précision ont contribué à cette progression, souligne l’AFD. L’horlogerie a subi son premier recul en quatre mois de 0,5% en réel (-0,5% nominal).

Les importations se sont repliées de 9,5% en réel (-9,8% en nominal) à 16,1 milliards. La chimie/pharma et les véhicules sont la principale cause de ce repli. La baisse est constaté principalement pour les continents nord-américain et européen, selon le communiqué.