L’administration Trump très optimiste pour la croissance sur 10 ans

AWP

1 minutes de lecture

Les conseillers économiques de la Maison Blanche estiment que l’économie américaine est sur la voie des 3% de croissance sur dix ans.

L’économie américaine devrait croître de 3,2% cette année et poursuivre au rythme de 3% au cours des dix prochaines années, affirment les conseillers économiques de la Maison Blanche dans leur rapport annuel publié mardi.

Ces projections sont très supérieures à celles d’autres institutions comme la Fed (2,3% pour 2019) ou le FMI (2,5%).

Mais l’administration Trump estime que vu la cadence d’expansion de l’année dernière, elle représente «le seul gouvernement» américain «à avoir dépassé (ses) prévisions», a indiqué un responsable du CEA (Council of Economic Advisors).

La Maison Blanche affirme avoir atteint une croissance de 3,1% en 2018, en glissement du 4e trimestre 2017 au 4e trimestre 2018, un niveau supérieur à sa promesse d’atteindre 3%.

Le département du Commerce, qui calcule la croissance du PIB sur l’ensemble de l’année, juge que l’expansion a été de 2,9% en 2018.

Pour 2020, le rapport des conseillers économiques de la Maison Blanche s’attend néanmoins à «une légère modération de la croissance» mais ne craint pas une récession comme certains économistes.

«Cela serait très inhabituel vu le volume massif de capacités de production qui a été mis en avant», a déclaré Kevin Hassett, président du CEA lors d’une conférence téléphonique.

«Nous pensons que nous ne sommes pas du tout sous l’effet énergisant du sucre», a-t-il ajouté faisant référence au stimulus apporté par les réductions d’impôts, notamment aux entreprises.

«Nous avons réduit les impôts pour encourager les gens à construire des usines... Cette année nous allons recueillir les fruits de la production de ces usines. Je pense donc qu’il y a une large place pour l’optimisme», a ajouté M. Hassett.

Il s’est félicité de la baisse du taux de chômage à 3,8% le mois dernier qui devrait remonter au taux «naturel de 4,2%» en 2029.

Selon lui, les créations d’emplois (2,7 millions en 2018) attirent désormais des candidats qui ne faisaient pas partie de la population participant au marché du travail, ce qui est de bon augure et a fait grimper le taux de participation à l’emploi de 62,8% en 2016 à 62,9% en 2019.

«C’est un rapport qu’il faut lire... le travail d’une équipe d’économistes brillante, passionnée et non-partisane», a tweeté Ivanka Trump, la fille et conseillère du président, après la publication de ce rapport annuel.

A lire aussi...