Légère hausse des recettes de primes des assureurs en 2018

AWP

1 minutes de lecture

Dans le détail, la progression a été de 0,7% dans les affaires d'assurance-vie collective et de 0,4% dans l'activité avec les particuliers, a détaillé l'ASA.

Les primes d’assurance ont légèrement progressé l’année dernière en Suisse, autant dans les activités d’assurance-vie que dommage, a indiqué jeudi l’Association Suisse d’Assurances (ASA) en préambule de sa conférence de presse annuelle.

Dans l’assurance-vie, les recettes de primes ont crû d’à peine 0,6% l’année dernière, mettant cependant un coup d’arrêt à deux exercices consécutifs de repli dans ce domaine. Dans le détail, la progression a été de 0,7% dans les affaires d’assurance-vie collective et de 0,4% dans l’activité avec les particuliers, a détaillé l’ASA dans un communiqué.

La croissance a été un peu plus vigoureuse dans l’assurance dommages, où les primes ont gagné 2,2%. Par secteur, l’évolution est cependant relativement disparate. Alors qu’elles ont crû de 1,2% dans les assurances couvrant les incendies, les catastrophes naturelles et les dommages matériels, les primes ont progressé de 3,4% dans les produits couvrant les maladies et les accidents.

L’assurance automobile a par contre affiché un léger repli de 0,3% en matière de primes «du fait de la pression importante exercée sur les primes sur un marché déjà saturé», a précisé l’ASA, qui regroupe 80 assureurs et réassureurs.

En matière de sinistres, la faîtière table pour 2018 sur des coûts moins élevés que l’année précédente, «les intempéries ayant été moins nombreuses», a précisé la fédération.

Le secteur a également procédé à des embauches l’exercice dernier. Ses effectifs ont gonflé de 1,1% à 46’580 employés.

A lire aussi...