Hôtellerie vaudoise: impact du COVID-19 chiffré à 40% cet hiver

AWP

1 minutes de lecture

Le secteur se dit toutefois confiant pour la saison d’été qui approche.

Le bilan hivernal des hôteliers vaudois affiche un recul de près de 40% des nuitées par rapport à l’hiver précédent. La faute aux restrictions de voyages liées à la pandémie de COVID-19, qui ont limité l’arrivée des voyageurs étrangers. Malgré tout, le secteur se dit confiant pour la saison d’été qui approche.

Avec 551’800 nuitées enregistrées entre novembre 2020 et avril 2021, les résultats montrent une baisse de 38% par rapport à l’année précédente, rapporte l’Etat de Vaud dans un communiqué mardi.

Dans le canton, c’est la région lausannoise qui a été la plus touchée avec une fréquentation qui a diminué de moitié. Les destinations des Alpes vaudoises s’en sortent mieux avec un recul de 28%.

La situation est toutefois moins pire que dans les cantons de Genève et de Zurich, qui ont affiché des baisses respectives de 68% et de 63% durant l’hiver.

Ces résultats dans le rouge s’expliquent par les restrictions de voyages et par les quarantaines imposées aux voyageurs venus de l’étranger. Les hôtes suisses ont donc dominé la clientèle en générant près de quatre nuitées sur cinq dans le canton de Vaud au cours de l’hiver 2021.

Malgré une saison difficile, le secteur de l’hôtellerie reste confiant pour cet été. La diffusion des vaccins à large échelle et l’assouplissement des mesures augurent une reprise des affaires, selon plusieurs hôteliers vaudois.

A lire aussi...