Bourse italienne: Deutsche Börse emboîte le pas d’Euronext

AWP

1 minutes de lecture

Après que l’opérateur paneuropéen ait annoncé être en négociation pour le rachat de la Bourse de Milan, le groupe d’Eschborn confirme avoir soumis une offre.

L’opérateur boursier allemand Deutsche Börse a annoncé vendredi avoir soumis une offre pour acquérir la Bourse italienne, après que la Bourse paneuropéenne Euronext eut déjà révélé être en négociations pour ce rachat.

«Nous pouvons confirmer que Deutsche Börse a soumis une offre pour le groupe Borsa Italiana», a indiqué un porte-parole du groupe d’Eschborn, près de Francfort.

Il se trouvera ainsi en concurrence avec Euronext, qui vise l’activité et les actifs opérationnels clés de Borsa Italiana.

Selon des informations de l’agence économique et financière Bloomberg, l’opérateur transalpin serait valorisé entre 3,5 et 4 milliards d’euros.

L’Allemand se présente comme un «acteur mondial» qui peut contribuer à «la croissance et au développement futurs» de la Bourse italienne appelée à rester «autonome», renforçant ainsi «son rôle crucial pour l’économie italienne et les marchés européens des capitaux», selon un bref communiqué.

Le patron de Deutsche Börse depuis 2018, Theodor Weimer, ancien chef de la filiale allemande de la banque italienne Unicredit jusqu’en 2017, avait déclaré au printemps devant la presse et les analystes qu’il voyait un intérêt dans un rapprochement avec la Bourse italienne.

En Europe, de précédentes tentatives de rapprochement entre Deutsche Börse et Euronext, comme avec le London Stock Exchange, ont toutes échoué.

Le London Stock Exchange Group a déclaré en juillet qu’il était prêt à vendre sa filiale Borsa Italiana afin d’obtenir l’approbation par la Commission européenne de son projet d’achat du fournisseur américain de données financières Refinitiv.

A lire aussi...