Banco Sabadell pourrait supprimer 1’800 postes en Espagne

AWP

1 minutes de lecture

«La deuxième réunion de négociations sur le plan de départ que veut mettre en oeuvre la direction a eu lieu aujourd’hui», a affirmé le syndicat Commissions ouvrières.

La cinquième banque espagnole Banco Sabadell va supprimer 1’800 postes, soit près de 11% de ses effectifs en Espagne, a affirmé mardi le syndicat Commissions ouvrières dans un communiqué.

«La deuxième réunion de négociations sur le plan de départ de 1’800 personnes que veut mettre en oeuvre la direction a eu lieu aujourd’hui», a expliqué le syndicat.

La banque, qui comptait fin septembre près de 16’900 employés en Espagne, avait annoncé fin octobre la mise en oeuvre au quatrième trimestre d’un «plan d’efficience et de transformation numérique en Espagne», basé sur des «départs volontaires et des pré-retraites» mais sans donner de chiffres.

Banco Sabadell possède également une filiale au Royaume-Uni.

Selon Commissions ouvrières, ce plan de départ s’inscrit dans le vaste mouvement de restructuration engagé par le secteur bancaire espagnol depuis la crise financière de 2008, la crise provoquée par la pandémie de Covid-19 n’influant qu’à la marge.

Entre 2008 et fin 2019, les banques espagnoles se sont séparées de «près de 100’000 personnes, soit environ 37% des effectifs de 2008», a expliqué à l’AFP Joan Sierra, responsable du secteur bancaire chez Commissions ouvrières.

«Le Covid peut influer en partie, en raison des mauvaises perspectives provoquées par la pandémie, par exemple une augmentation du risque de non-remboursement des crédits», souligne-t-il.

Sur les neuf premiers mois de 2020, Banco Sabadell a vu son bénéfice net chuter de 74% à 203 millions d’euros en raison de provisions de plus d’un milliard d’euros pour faire face à ce risque d’impayés, à l’instar de la plupart des banques européennes.

La première banque espagnole Banco Santander doit annoncer cette semaine le nombre de personnes affectées par un nouveau plan de départs, qui pourrait toucher 3’000 emplois, selon la presse espagnole.

A lire aussi...