Balance touristique négative en 2017

AWP

1 minutes de lecture

Les résidents suisses ont dépensé 16,1 milliards à l’étranger, soit 0,5% de plus qu’en 2016. Les voyageurs de l’étranger en visite en Suisse ont déboursé pour leur part 16,0 milliards (+1,6%).

La balance touristique de la Suisse a affiché un solde négatif en 2017, pour la deuxième année consécutive, a indiqué jeudi l’Office fédéral de la statistique (OFS). Les Suisses voyageant à l’étranger ont davantage dépensé que les étrangers séjournant dans la Confédération. Le franc fort a continué à peser, mais moins que les deux années précédentes.

La balance touristique affiche un solde négatif de 122 millions de francs, selon les premières estimations de l’OFS. Les résidents suisses ont dépensé 16,1 milliards à l’étranger, soit 0,5% de plus qu’en 2016. Les voyageurs de l’étranger en visite en Suisse ont déboursé pour leur part 16,0 milliards (+1,6%).

Les séjours avec nuitées ont généré environ les deux tiers des recettes du tourisme en Suisse recensées dans la balance de l’OFS. Le rebond des recettes de la balance touristique s’est confirmé en 2017, après une première hausse en 2016. Elles avaient auparavant accusé le coup en 2015 (-3,4%), en raison de la forte appréciation du franc suite à l’abandon du taux plancher avec l’euro par la Banque nationale suisse (BNS).

Mais dans le même temps, les Suisses dépensent toujours plus à l’étranger. Les Helvètes continuent à beaucoup voyager, malgré le fléchissement du franc à partir du deuxième semestre 2017.

Dans le détail, le montant des dépenses par nuitée des étrangers en Suisse a diminué en 2017. Mais cet effet est plus que compensé par la hausse de fréquentation. Les recettes totales des nuitées se sont ainsi montées à 10,6 milliards (+1,9%) dans l’hôtellerie et la parahôtellerie. En revanche, les recettes des séjours d’études et hospitaliers ont reculé de 1,3% sur un an. Celles tirées des excursions d’un jour et du tourisme de transit ont fléchi de 0,3%.

Le solde de la balance s’affiche en négatif en raison de la robustesse persistante des achats des Suisses hors des frontières. Les écarts de prix avec l’étranger ont eu plutôt tendance à se réduire mais ils restent importants, incitant ainsi les Helvètes à profiter de leur pouvoir d’achat pour s’évader.

Près des trois quarts des dépenses des Suisses hors des frontières, soit 12,0 milliards de francs, concernent des séjours avec nuitées. La hausse des prix de celles-ci, après la conversion en francs, a entraîné une augmentation de 1,8% de ces dépenses.

A lire aussi...