Allemagne: le moral des investisseurs se stabilise

AWP

1 minutes de lecture

Avec -24,1 points, cet indicateur particulièrement instable s’est certes légèrement repris de 0,6 points sur un mois, mais après s’être effondré à -24,7 points en octobre.

Le moral des investisseurs allemands s’est stabilisé en novembre à son plus bas niveau depuis 2012, le signe qu’une réaccélération rapide n’est pas en vue pour l’économie allemande, selon le baromètre de l’institut ZEW publié mardi.

Avec -24,1 points, cet indicateur particulièrement instable s’est certes légèrement repris de 0,6 points sur un mois, mais après s’être effondré à -24,7 points en octobre. Les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset tablaient eux sur un léger recul à -25,0 points en novembre.

Les attentes pour les prochains six mois «n’indiquent aucune amélioration», les acteurs sondés par le ZEW n’attendant «pas une correction rapide de la faible dynamique économique», a commenté Achim Wambach, président du ZEW, cité dans un communiqué.

L’indice ZEW navigue depuis des mois à un niveau très inférieur à sa moyenne à long terme, qui est de +22,7 points.

L’indicateur concernant les attentes pour la zone euro a lui de nouveau baissé, passant à -22,0 points après -19,4 points en octobre, avec une baisse plus marquée pour l’Italie et la France.

La confiance des investisseurs concernant la «situation conjoncturelle» en Allemagne s’est de nouveau nettement détériorée, à +58,2 points, soit un plongeon de 11,9 points par rapport à octobre, tandis que Factset prévoyait une remontée à 65,0 points.

«L’évolution de la production industrielle, des ventes au détail et du commerce extérieur suggèrent une performance faible de l’économie allemande au troisième trimestre», prévient M. Wambach.

Les données du ZEW surviennent avant la publication mercredi de la première estimation du PIB allemand pour les mois de juillet à septembre, attendue en léger retrait de 0,10% par rapport au trimestre précédent selon le panel interrogé par Factset, sur fond de tensions commerciales ayant bridé la machine des exportations et de décrochage du secteur automobile.

A lire aussi...