Allemagne: la baisse des prix confirmée en juillet

AWP

1 minutes de lecture

Les prix n’avaient pas baissé en Allemagne depuis avril 2016.

Les prix à la consommation en Allemagne ont bien baissé en juillet pour la première fois en quatre ans, dans un contexte de crise historique de la première économie de la zone euro et de forte baisse des prix du pétrole.

Après une inflation de 0,9% en juin, l’indice des prix a reculé de 0,1% en juillet, selon des chiffres définitifs publiés jeudi par l’Office fédéral des statistiques Destatis.

Les prix n’avaient pas baissé en Allemagne depuis avril 2016.

Sur un mois, la déflation est d’autant plus forte, à -0,5%.

«La baisse de la taxe sur la valeur ajoutée à partir du 1er juillet freine l’évolution des prix», commente Destatis dans son communiqué.

Le gouvernement allemand a décidé de baisser fortement la TVA, afin de relancer la consommation, après le choc de la pandémie de Covid-19, dans le cadre d’un vaste plan de relance de 130 milliards d’euros.

Cette évolution s’explique également par une forte chute des prix dans l’énergie, à -6,7%, contre 6,2% en juin, sur fond de baisse historique des prix du pétrole.

Les prix des denrées alimentaires, qui avaient flambé ces derniers mois, atteignant 4,4% en juin, se stabilisent en juillet, à 1,2%, malgré une forte augmentation des prix des fruits (+7,8%) et de la viande (+5,4%)

L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), utilisé comme référence par la BCE, affiche un équilibre (0,0%) sur un an, mais baisse sur un mois, à -0,5%.

Ce score s’éloigne toujours plus de l’objectif de la Banque centrale européenne d’une inflation «proche mais inférieure à 2%» dans la zone euro.

L’Allemagne a subi au deuxième trimestre une chute historique de 10,1% de son produit intérieur brut, plombé par les restrictions mises en place contre la pandémie, plongeant la première économie européenne dans sa pire récession de l’après-guerre.

A lire aussi...