Allemagne: le moral des investisseurs a dépassé son zénith en juillet

AWP

1 minutes de lecture

L'indicateur ZEW a atteint 59,3 points en juillet, en recul de 4,1 points par rapport au mois de juin, où il avait atteint son plus haut niveau depuis 2006.

Le moral des investisseurs allemand a légèrement baissé en juillet, mettant un coup d’arrêt au fort rebond entamé en avril, alors que l’inquiétude persiste sur l’évolution de la pandémie de coronavirus, selon la baromètre ZEW publié mardi.

Cet indicateur, particulièrement instable, a atteint 59,3 points en juillet, en recul de 4,1 points par rapport au mois de juin, où il avait atteint son plus haut niveau depuis 2006.

«Les perspectives pour l’économie allemande n’ont que peu changé par rapport au mois précédent», commente Achim Wambach, le président du ZEW.

Cette baisse met fin à trois mois consécutifs de hausse, après un plongeon historique du ZEW en mars à -49,5 points, au plus fort des mesures de restriction contre la pandémie de coronavirus.

Il fait moins bien qu’attendu par les analystes cités par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur un ZEW en légère hausse à 65 points.

Dans la zone euro, l’indice atteint 59,6 points, en légère hausse de 1 point sur un mois.

La composante du baromètre mesurant la situation économique actuelle est en hausse de 2,2 points, à -80,9 points.

«Les doutes sur un scénario de reprise en forme de V se sont accrus, et le scénario en forme de U, soit une reprise lente, a gagné des partisans», estime Jens-Oliver Niklasch, expert pour la banque LBBW.

L’économie allemande repart lentement, après avoir été plombée par les mesures de restrictions contre la pandémie de coronavirus en vigueur entre mars et mai.

Après une récession de 2,2% au premier trimestre, l’Allemagne s’attend pour l’année 2020 à une baisse de 6,3% de son produit intérieur brut (PIB), soit la plus forte chute depuis le début des statistiques en 1970.

Pour l’heure, le «processus de reprise n’en est encore qu’à ses débuts», a prévenu dans son rapport mensuel lundi le ministère allemand des Finances.

A lire aussi...