Allemagne : le moral des entrepreneurs accélère son rebond en juin

AWP

1 minutes de lecture

L’indicateur a gagné 6,5 points sur un mois, à 86,2 points, selon le sondage mensuel effectué auprès de 9000 entreprises allemandes.

Le moral des entrepreneurs allemands a accéléré son rebond en juin après son plus bas historique en avril sur fond de blocage de l’économie lié à la pandémie du coronavirus, selon le baromètre IFO publié mercredi.

L’indicateur a gagné 6,5 points sur un mois, à 86,2 points, selon le sondage mensuel effectué auprès de 9000 entreprises allemandes et qui donne un avant-goût de l’activité économique.

Il déjoue quelque peu les prévisions des analystes interrogés par le prestataire financier Factset, qui tablaient sur un IFO à 85 points.

«L’économie allemande voit de la lumière au bout du tunnel», commente Clemens Fuest, président de l’institut munichois, qui évoque au passage la «plus forte hausse jamais enregistrée» sur un mois.

La composante du baromètre évaluant la situation actuelle ressort à 81,3 points, contre 78,9 points en mai.

L’indice mesurant les attentes des entrepreneurs pour les six prochains mois affiche une hausse de 10,9 points, à 91,4 points.

Comme l’ensemble des pays européens, l’Allemagne a subi un choc multiforme, puisque le confinement décrété face à la crise sanitaire a paralysé la production de nombreux secteurs, fortement ralenti les échanges et bridé la consommation.

Mais l’Allemagne relativement peu touchée par la pandémie par rapport à ses voisins, a largement levé ses mesures de restrictions début mai, stimulant les espoirs d’une reprise économique rapide.

L’IFO de juin «fait écho à l’indice d’activité PMI publié mardi et montrant que le rebond en Allemagne a été un peu plus rapide, et la chute du PIB probablement plus faible que nous ne l’avions prévu», commentent les analystes de Capital Economics.

Cependant, la récession «a été énorme et jettera son ombre pendant encore longtemps», ajoutent-ils.

Parmi les PME allemandes, au nombre de 3,8 millions, 60% s’attendent à ce que leur activité commerciale se normalise dans environ huit mois, selon un sondage de la banque publique KFW publié vendredi dernier.

A lire aussi...