«Le Temps» appartient désormais à la Fondation Aventinus

AWP

1 minutes de lecture

Ancienne propriété de Ringier Axel Springer Suisse, le journal, grâce à ses nouveaux soutiens financiers, voit l’avenir immédiat avec un certain optimisme.

Le rachat du quotidien Le Temps par la Fondation Aventinus est effectif. Ancienne propriété de la société Ringier Axel Springer Suisse, le journal, grâce à ses nouveaux soutiens financiers, voit l’avenir immédiat avec un certain optimisme.

Ce rachat du quotidien romand intervient alors que les médias traversent une crise réelle et durable, écrit lundi la rédactrice en chef du Temps Madeleine von Holzen. Ce changement de propriétaire place le journal «dans une situation sans doute unique en Europe en lui permettant d’entamer 2021 avec sérénité».

La gouvernance du titre est désormais en place. Le conseil d’administration de la société Le Temps SA est présidé par Eric Hoesli, qui fut le premier rédacteur en chef du Temps. Il est accompagné par Tibère Adler, ancien directeur général d’Edipresse, par Yves Daccord et par la femme d’affaires Abir Oreibi.

Dans un communiqué diffusé lundi, la Société des rédacteurs du Temps «a regretté profondément que le personnel du journal n’ait pas été associé au Conseil d’administration, comme c’était son souhait unanime». La rédaction accueille néanmoins «très favorablement» le rachat du titre par la Fondation Aventinus.

La Fondation Aventinus, créée afin de soutenir l’existence d’une presse autonome et de qualité, est une structure derrière laquelle se trouvent notamment la Fondation Leenaards, la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature et la Fondation Hans Wilsdorf. De nombreux mécènes privés participent aussi au projet.

A lire aussi...