Wall Street termine la semaine sur des records pour le Dow Jones et le S&P 500

AWP

1 minutes de lecture

Le Dow Jones a gagné 0,89% à 33.800,60 points, un nouveau sommet. Le Nasdaq est monté de 0,51% à 13.900,19 points et le S&P 500 a atteint son 4e record de la semaine, +0,77% à 4.128,80 points.

La Bourse de New York a terminé vendredi sur une note positive avec des records pour le Dow Jones et le S&P 500, ce qui conclut une semaine de hausse pour les trois principaux indices.

Selon des résultats définitifs, l’indice des valeurs vedette Dow Jones a gagné 0,89% à 33.800,60 points, un nouveau sommet.

Le Nasdaq, à forte concentration technologique, a augmenté de 0,51% à 13.900,19 points et le S&P 500, plus représentatif du marché américain, a collectionné son 4e record de la semaine, en augmentant de 0,77% à 4.128,80 points.

Sur la semaine, les trois indices ont progressé. Le Dow Jones a engrangé 1,95%, le Nasdaq +3,11% et le S&P 500 +2,67%.

La bonne tenue du marché, où les échanges étaient peu volumineux toute la semaine, n’a pas été déroutée par une hausse de l’indice des prix de gros bien plus forte que prévu pour mars, ont relevé les analystes de Wells Fargo.

L’indice des prix américains à la production a fait un bond de 1% contre +0,5% attendu le mois dernier mais les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans, sensible aux perspectives d’inflation, ne se sont tendus que modérément, grimpant à 1,66% contre 1,62% la veille.

Les investisseurs semblent avant tout confiants dans le message répété à l’envi par le président Jerome Powell et d’autres membres de la Banque centrale américaine (Fed) qui affirment que la reprise est encore «loin d’être complète» et que si inflation il y a, elle ne sera que temporaire.

Le marché semble «convaincu que la Fed ne va pas modifier son cap pendant longtemps», a souligné Joe Manimbo de Western Union.

Boeing a lâché 1% après de nouveaux déboires sur le 737 MAX, le modèle d’avion qui avait été suspendu de vol après deux accidents mortels.

L’avionneur américain a annoncé vendredi avoir demandé à 16 compagnies exploitant des 737 MAX, non nommées, de ne plus les faire voler, le temps de résoudre «un problème électrique potentiel».

Le titre du groupe industriel Honeywell a fait un bond de 3,24% après des commentaires positifs d’analystes. Au rang des poids lourds de la tech, Amazon et Apple ont grimpé de plus de 2%.

Parmi les fabricants de vaccins anti-Covid-19, Moderna (+5,26%) et Pfizer (+1,78%) étaient à la hausse mais Johnson and Johnson qui rencontre des problèmes de production notamment a chuté de 1,06%.

L’action Levi Strauss a grimpé de 2,60% après des résultats meilleurs que prévus au 1er trimestre.
 

A lire aussi...