Regain d’inquiétudes pour les Bourses européennes, entre Brexit et guerre commerciale

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a terminé en baisse de 0,19%.

Les Bourses européennes ont terminé mardi dans l’ensemble en baisse, inquiètes des incertitudes politiques au Royaume-Uni et de l’enlisement des relations commerciales sino-américaines.

«Nous sommes dans l’attente de ce que va faire le Parlement anglais, et bien sûr Boris Johnson, qui appellera ou non à de nouvelles élections», a souligné auprès de l’AFP Cédric Besson, gérant et conseiller du président chez Gaspal Gestion.

En Europe, seule Madrid (+0,03%) échappe - de peu - à la contraction.

En attendant, «les investisseurs ne prennent pas beaucoup de risques aujourd’hui» alors que le gouvernement britannique a perdu sa majorité avec la défection d’un député conservateur, qui a rallié le camp des opposants à un Brexit sans accord.

Dans ce contexte, la livre sterling est tombée mardi sous le seuil de 1,20 dollar pour la première fois depuis janvier 2017.

Aux Etats-Unis, la publication d’un indice manufacturier jugé mauvais n’a pas rassuré les investisseurs alors que le président, Donald Trump, deux jours après l’entrée en vigueur de nouveaux tarifs douaniers sur des milliards de produits chinois, a mis en garde Pékin mardi contre la tentation de jouer la montre dans les négociations commerciales dans l’espoir qu’il ne soit pas réélu en 2020.

Les marchés américains cédaient également du terrain vers 16H30 GMT. Le Dow Jones Industrial Average chutait de 1,31%, l’indice Nasdaq perdait 0,85% et l’indice élargi S&P 500 concédait 0,79%.

Du côté des valeurs

ILIAD LOIN DE CONVAINCRE

La maison-mère de Free a retrouvé la croissance au premier semestre mais cela ne l’a pas empêché de perdre 6,29% à 89,02 euros en raison d’un environnement jugé très compétitif en France.

A QUITTE OU DOUBLE EN GRANDE-BRETAGNE

Les entreprises directement liées à l’économie britannique ont été touchées de plein fouet par la dominante Brexit du jour: (-1,41% à 181,90 pence pour la chaine de supermarchés Morrisons et -1,23% à 183,95 pence pour la banque RBS). A l’inverse, les multinationales ont profité de la faiblesse de la livre qui gonfle mécaniquement les résultats réalisés à l’étranger: +0,94% à 2.138,00 pence pour le spécialiste de la restauration collective Compass et +0,96% à 3.625,50 pence pour le fabricant de spiritueux Diageo.

THYSSENKRUPP DEVISSE

Le groupe d’acier et de technologies (-3,80% à 40,63 euros) a émis avec succès un emprunt obligataire de 1 milliard d’euros et d’une durée de 3 ans et demi, avant qu’il ne soit très probablement rétrogradé du Dax, selon la révision de l’indice qui sera communiquée mercredi soir.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,49% à 5.466,07 points

Francfort - Dax: -0,36% à 11.910,86 points

Londres - FTSE 100: -0,19% à 7.268,19 points

Milan - FTSE MIB: -0,25% à 21.399,23 points

Madrid - IBEX 35: +0,03% à 8.815,50 points

Lisbonne - PSI 20: -0,74% à 4.885,41 points

Bourse suisse - SMI: -0,72% à 9.852,70 points

Amsterdam - AEX: -0,13% à 559,01 points.
 

A lire aussi...