Les marchés européens sur une note positive, sauf Londres

AWP

1 minutes de lecture

Paris a gagné 0,66% et Francfort 0,67%. A l’inverse, Londres a perdu 0,25%, lestée par les valeurs pétrolières. A Zurich, le SMI a gagné 0,43%.

Les principales Bourses européennes, à l’exception de Londres, ont progressé lundi, portées encore par les discussions autour d’un plan de relance aux Etats-Unis, ainsi que par les bons indicateurs économiques chinois.

Paris a gagné 0,66% et Francfort 0,67%. A l’inverse, Londres a perdu 0,25%, lestée par les valeurs pétrolières. A Zurich, le SMI a gagné 0,43%.

«Les négociations du plan de relance américain n’ont pas été interrompues» et cela a suffi pour continuer d’alimenter la hausse, estime David Madden, analyste de CMC Markets.

Les investisseurs ont aussi commencé la semaine sur une bonne note avec des indicateurs d’activité dans les services et l’industrie positifs en Chine, ce qui rassure sur le rythme de la croissance du géant asiatique.

Les marchés américains gardaient leur dynamique de la semaine dernière, portés par les performances du secteur technologique. Apple prenait même plus de 5% peu après la clôture européenne, et l’indice technologique Nasdaq plus de 2%.

L’appétit au risque se matérialise aussi par une nouvelle baisse marquée des rendements de la dette des pays de la zone euro, l’Italie basculant nettement sous les 0,70% pour ses emprunts à dix ans.

Les marchés entrent à partir de mardi dans la saison des résultats, avec les banques américaines pour ouvrir le bal. Toutefois, «ils ont déjà intégré le ralentissement de l’économie depuis la fin de l’été», selon Thierry Claudé, gérant chez Kiplink Finance, qui ne s’attend pas à ce que ces résultats modifient significativement la tendance.

L’AéRIEN à LA PEINE

Le secteur aérien, qui reste fortement pénalisé par les restrictions de voyages, a été de nouveau secoué.

En France, Airbus a cédé 1,18% à 65,99 euros, Air France-KLM 2,88% à 3,10 euros et Safran 1,66% à 87 euros.

A Londres, le PDG d’IAG (-1,69% à 101,75 pence) a démissionné avec effet immédiat, sans que le groupe, fortement touché par la crise sanitaire, ne donne d’explication.

LE PéTROLE PLOMBE LONDRES

Les valeurs pétrolières ont pesé sur le marché britannique, tandis que les prix de l’or noir refluaient de nouveau. Shell a reculé de 2,55% à 956,80 pence, BP de 1,96% à 217,75 pence.

A Paris, Total a perdu 0,90% à 29,68 euros.

Les indices en bref

Francfort-Dax +0,67%13.138,41 points
Paris CAC 40 +0,66%4.979,29 points
Londres FTSE 100 -0,25%6.001,38 points
Zurich-SMI +0,43%10.364,10 points
Madrid-IBEX35 =6.951 points
Amsterdam-AEX +0,91%572,31 points
Bruxelles - Bel 20 -0,06%3.385,36 points
Lisbonne - PSI 20 +1,56% 4.247,14 points
Milan - FTSE MIB +0,63%19.718,77 points

A lire aussi...