Les marchés européens revigorés par l’amélioration de la santé de Trump

AWP

1 minutes de lecture

Paris a gagné 0,97%, Londres a pris 0,69% et Francfort a clôturé en hausse de 1,10%.

Les marchés européens ont terminé en nette hausse lundi, après des nouvelles rassurantes sur l’état de santé du président américain Donald Trump et dans l’espoir des mesures de soutien à l’économie de la part du Congrès.

Toutes les places se sont parées de vert lundi, notamment les principales, comme Paris qui a gagné 0,97%, Londres qui a pris 0,69% et Francfort en hausse de 1,10%. A Zurich, le SMI a pris 0,49%.

«Les investisseurs sont de nouveau plus ouverts aux prises de risques avec les informations sur l’amélioration de la santé de Donald Trump», estime David Madden, analyste de CMC Markets.

Par ailleurs, l’activité dans les services aux Etats-Unis a été meilleure qu’attendu.

Les investisseurs sont toujours dans l’attente d’un accord au Congrès sur un plan de relance, suivant avec attention les dernières tractations. Souvent, «il faut attendre la dernière minute du dernier jour pour qu’il y ait un accord», souligne Alexandre Neuvy, gérant d’Amplegest.

Si le virus et les incertitudes continuent d’entourer les actions, la hausse des contaminations et les mesures de restriction «sont intégrées par les marchés» qui n’ont que peu réagi aux nouvelles mesures mises en place autour de Paris, estime le spécialiste.

Sur le marché de la dette, les taux sont restés stables. Le rendement de la dette souveraine italienne à 10 ans a atteint un plus bas historique à 0,765% vers 13H20 (11H20 GMT) dans une dynamique de baisse engagée depuis plusieurs mois, mais il est remonté en fin de séance à 0,795%.

LES BANQUES PROFITENT DES FUSIONS EN ESPAGNE

Le secteur bancaire, qui a particulièrement souffert cette année, s’est hissé dans les plus fortes progressions après l’annonce d’un projet de fusion entre les banques espagnoles Unicaja (+15,14% à 0,74 euro) et Liberbank (+13,58% à 0,26 euro).

En France, Société Générale a gagné 3,17% à 11,39 euros, BNP 3,16% à 31,46 euros et Crédit Agricole 1,82% à 7,38 euros. En Allemagne, Deutsche Bank a gagné 2,28% à 7,36 euros.

REBOND DES VALEURS PÉTROLIÈRES

Les prix du pétrole se reprenaient lundi après deux séances de forte baisse. L’or noir progressait de plus de 6% aux Etats-Unis et à Londres en fin de séance européenne. Total a pris 2,29% à 28,86 euros à Paris, et Shell 2,63% à 957,60 pence à Londres.

L’AUTOMOBILE REDÉMARRE

Les valeurs automobiles ont nettement progressé, à l’image de Daimler (+2,31% à 47,83 euros), BMW (+2,68% à 64,03 euros) et Volkswagen (+2,05% à 134,70 euros) en Allemagne, où le marché est reparti à la hausse en septembre.

En France, Renault est monté de 2,78% à 21,78 euros et Peugeot de 2,23% à 15,56 euros.

A lire aussi...