Les marchés européens choisissent l’optimisme

AWP

1 minutes de lecture

Après une chute de 2,11% jeudi, l’indice parisien a gagné 2,03%. Francfort a pris 1,62% et Londres 1,49%.

Les Bourses européennes ont nettement progressé vendredi après un plongeon la veille, aidées par des résultats d’entreprises favorables au moment où des nouvelles encourageantes ont été publiées au sujet d’un potentiel vaccin contre la pandémie de COVID-19.

Après une chute de 2,11% jeudi, l’indice parisien a gagné 2,03%. Francfort a pris 1,62% et Londres 1,49%.

Plusieurs entreprises européennes ont rassuré vendredi les investisseurs avec des résultats bien orientés.

En France, LVMH a fini locomotive du CAC 40, prenant plus de 7%, grâce au bond de sa division Mode et Maroquinerie et au dynamisme de l’Asie. Le secteur en a profité dans son ensemble.

En Allemagne, le constructeur automobile Daimler a pris plus de 5% grâce à un bénéfice meilleur qu’attendu, aidant la tendance du DAX et les autres entreprises du secteur.

Les investisseurs ont ainsi pu retrouver un peu le sourire après une soupe à la grimace jeudi en raison des craintes sanitaires.

Sur le sujet de la pandémie, les sociétés américaines Pfizer et Moderna prévoient de demander l’autorisation de leurs vaccins contre le COVID-19 d’ici fin novembre aux Etats-Unis, neuf mois après le premier mort du coronavirus dans le pays.

«Dès qu’il y a une source d’optimisme concernant la crise sanitaire, les courtiers sautent sur l’occasion pour acheter des actions, bien que l’on sache que l’industrie pharmaceutique est connue pour ses bonnes et ses mauvaises nouvelles», observe David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

Les investisseurs ont par ailleurs un peu relativisé le durcissement des restrictions qui touchent actuellement l’Europe, dont la France, soumise à partir de cette nuit à un couvre-feu.

«Les activités de spectacles vont vraiment souffrir, mais nous ne sommes pas dans un scénario du pire avec un nouveau confinement», commente Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale à Oddo Securities. «L’influence sur la consommation et l’activité économique sera plus mesurée.»

Sur le marché obligataire, les taux d’intérêt se sont repliés d’entre 2 et 5 points de base sur la dette des principaux pays de la zone euro. La dette française à dix ans se négociait à -0,35% et l’allemande à -0,62%.

RÉSULTATS FAVORABLES

En Allemagne, DAIMLER a pris 5,48% à 49,40 euros grâce à ses résultats, ce qui a profité aux autres valeurs automobiles, avec BMW (+1,53% à 63,12 euros), VOLKSWAGEN (+2,49% à 138,28 euros) et l’équipementier CONTINENTAL (+3,26% à 101,15 euros).

En France, LVMH a bondi de 7,34% à 432,60 euros, tirant dans son sillage KERING et HERMES (respectivement +4,01% à 589,40 euros et +2,33% à 790,00 euros).

WETHERSPOON DÉGRINGOLE

Le groupe de pubs a plongé de 19,43% à 773,50 pence après avoir dévoilé un exercice dans le rouge à cause des restrictions imposées au secteur des restaurants et bars au Royaume-Uni, l’un des plus touchés par l’impact de la pandémie.

L’AUTO FRANÇAISE FÊTE LES IMMATRICULATIONS

RENAULT a progressé de 5,18% à 23,87 euros, après la publication des chiffres des immatriculations en Europe, qui sont légèrement reparties à la hausse. PEUGEOT en a aussi bénéficié, avec un gain de 5,49% à 16,05 euros.

Les indices en bref

Francfort-Dax+1,62%12.908,99 points
Paris-CAC 40+2,03%4.935,86 points
Londres-FTSE 100+1,49%5.919,58 points
Zurich-SMI+1,38%10.207,13 points
Madrid-IBEX35+0,48%6.849,70 points
Amsterdam-AEX+1,38%568,18 points
Bruxelles-Bel 20+0,70%3.264,60 points
Lisbonne-PSI 20+0,79%4.228,02 points
Milan-FTSE MIB+1,70%19.389,68 points

A lire aussi...