Les Bourses européennes sans direction claire

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx termine sur une progression de 0,12%.

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé jeudi après avoir nettement décroché la veille en raison d’un regain d’inquiétudes autour de la croissance mondiale.

«Les marchés prendront une direction un peu plus fondamentale dans les toutes prochaines semaines, en attendant la réunion de la Fed fin octobre», a commenté auprès de l’AFP Guillaume Garabedian, responsable de la gestion conseillée chez Meeschaert Gestion Privée.

Les investisseurs ont été très affectés par la récente publication d’une nouvelle baisse de l’indice ISM manufacturier aux Etats-Unis, qui nourrit des anticipations de récession de l’économie américaine, et par la faiblesse des créations d’emplois dans le secteur privé.

Or, à en croire les statistiques publiées ce jeudi, le secteur des services n’est pas épargné: la croissance de l’activité dans ce domaine aux Etats-Unis a faibli en septembre plus fortement (à 52,6%) que ne s’y attendaient les analystes.

Les investisseurs restaient par ailleurs attentifs aux derniers développements sur le front commercial.

Les tensions entre l’Europe et les Etats-Unis ont en effet brutalement ressurgi mercredi lorsque Washington a annoncé vouloir frapper 7,5 milliards de dollars de produits européens de tarifs douaniers punitifs, après avoir reçu le feu vert de l’OMC dans le cadre de la bataille juridique entre Boeing et Airbus.

L’UE a promis de riposter aux sanctions américaines sur les produits européens, espérant néanmoins parvenir à un accord à l’amiable avec Washington afin d’éviter l’escalade d’une guerre commerciale néfaste aux deux côtés de l’Atlantique.

Enfin, le compromis du Premier ministre britannique Boris Johnson sur le Brexit s’est heurté à un scepticisme grandissant de l’Irlande et de ses alliés européens, renforçant les craintes d’un divorce sans accord dans quatre semaines.

Reste que l’effet sur les marchés est «assez marginal car ces derniers craignaient que les montants soient plus importants», a relevé M. Garabedian.

A Wall Street vers 17H05 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,26% à 26.147,40 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,82% à 7.849,26 points et l’indice élargi S&P 500 de 0,54% à 2.903,22 points.

L’Eurostoxx a pour sa part gagné 0,12%.

Du côté des valeurs

CAFOM S’ENVOLE

A Paris, l’action du groupe s’est envolée de 13,45% à 5,40 euros, soutenue par son intention de céder «dans les prochains mois» son enseigne Habitat.

LES SPIRITUEUX EN FORME 

Pernod Ricard s’est taillé la part du lion (+4,25% à 169,35 euros) sur le CAC 40 alors que les spiritueux ne sont pas concernés par les surtaxes américaines annoncées ce jeudi. Rémy Cointreau lui a emboîté le pas (+6,42% à 126,00 euros).

LA DISTRIBUTION A LA PEINE 

A Londres, le secteur de la distribution était en difficulté après un indice PMI préoccupant pour le secteur des services au Royaume-Uni en septembre. La chaîne de magasins de bricolage Kingfisher a perdu 1,85% à 189,05 pence et celle de supermarchés Sainsbury’s 2,85% à 208,30 pence.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,30% à 5.438,77 points
Francfort - Dax: fermé en raison d’un jour férié
Londres - FTSE 100: -0,63% à 7.077,64 points
Milan - FTSE MIB: +0,06% à 21.311,50 points
Madrid - IBEX 35: -0,11% à 8.902,20 points
Lisbonne - PSI 20: -0,34% à 4.865,83 points
Bourse suisse - SMI : +0,03% à 9.760,44 points
Amsterdam - AEX: +0,09% à 558,50 points
Bruxelles - BEL 20: +0,24% à 3.574,76 points

A lire aussi...