Le SMI efface une bonne partie de ses pertes

AWP

1 minutes de lecture

Vers 15h50, l’indice de la Bourse suisse se dégageait nettement de son plus bas du jour (7650,23 points) et remontait au-dessus de la barre des 8100 points, limitant sa baisse à 2,34%.

La Bourse suisse, qui avait entamé la séance en fort repli, reprenait nettement du poil de la bête en seconde partie d’après-midi. Le SMI se dégageait nettement de son plus bas du jour (7650,23 points) et remontait au-dessus de la barre des 8100 points, limitant sa baisse à 2,34% à 8171,55 points vers 15h50.

L’atmosphère de vente continuait toutefois de dominer sur les marchés mondiaux. Les craintes des effets de la crise du coronavirus sur l’économie mondiale, qui pourrait connaître une profonde récession, pesaient encore sur l’ambiance. La faiblesse des données économiques en provenance de Chine (production industrielle et commerce de détail) montrait la force de l’impact du coronavirus sur la conjoncture.

Vers 15h50, le SMI perdait encore 2,34% à 8171,55 points. Le SPI cédait 2,57% à 9964,26 points et le SLI 5,08% à 1174,05. Roche (+2,7%) était repassé au vert, alors que les 29 autres valeurs vedettes restaient dans le rouge.

Les financières Swiss Life (-12,9%), Julius Bär (-11,7%), Swiss Re (-11,3%) évoluaient dans le bas du tableau. AMS (-20,4%) reculait toujours le plus nettement.

Pour expliquer la reprise de Roche, on a parlé d’un test de dépistage du coronavirus durant le week-end et que les autorités américaines ont autorisé pour détecter plus rapidement les patients atteints par le virus.

A lire aussi...