Hong Kong se replie pour la cinquième séance d’affilée

AWP

1 minutes de lecture

L’indice Hang Seng a cédé 0,72%. En Chine continentale, Shanghai a laissé 0,18% à 2.664,80 points, son niveau le plus bas depuis janvier 2016. En revanche, Shenzhen a pris 0,17%.

La Bourse de Hong Kong a reculé mardi en clôture pour la cinquième séance consécutive en raison d’inquiétudes sur la guerre commerciale entre Pékin et Washington et sur une crise sur les marchés émergents ainsi que de ventes des valeurs technologiques.

L’indice Hang Seng a cédé 0,72% (190,87 points) à 26’422,55 points.

En Chine continentale, l’indice composite de Shanghai a laissé 0,18% (soit 4,68 points) à 2’664,80 points, son niveau le plus bas depuis janvier 2016.

En revanche, l’indice composite de Shenzhen a pris 0,17% (soit 2,42 points) à 1’409,34 points.

La place hongkongaise est mise sous pression à la suite des menaces proférées par le président américain Donald Trump d’intensifier sa guerre contre la Chine en taxant l’ensemble des importations chinoises, qui se sont chiffrées à plus de 505 milliards en 2017.

Les investisseurs suivent en outre de près les pourparlers entre le Fonds monétaire international (FMI) et l’Argentine malmenée par une forte inflation et la crise du peso.

Pour stabiliser l’économie , son président Mauricio Macri a appelé le FMI à la rescousse, une initiative qui a du mal à passer car elle est synonyme de douloureux sacrifices financiers pour les Argentins.

Les craintes que la crise financière en Argentine, en Afrique du sud et en Turquie ne s’étende à d’autres économies émergentes suscitent la prudence.

«De nombreux acteurs de marché restent en retrait, a expliqué Stephen Innes, responsable de la région Asie-Pacifique chez Oanda.

Les valeurs technologiques ont poursuivi leur repli, en raison de prises de bénéfices après les substantiels gains engrangés au cours des années passées.

Tencent a perdu 1,79% à 308,00 dollars de Hong Kong, AAC Technologies 3,01% à 77,30 dollars de Hong Kong et Sunny Optical Technology 2,29% à 87,45 dollars de Hong Kong.

Les opérateurs de casino ont figuré aussi parmi les perdants. Wynn Macau a décroché de 3,28% à 18,28 dollars de Hong Kong et Galaxy Entertainment de 5,69% à 48,10 dollars de Hong Kong.

Le secteur énergétique est resté contrasté, malgré une légère remontée des cours du pétrole. CNOOC a gagné 1,90% à 13,96 dollars de Hong Kong et Sinopec 0,81% à 7,50 dollars de Hong Kong, alors que PetroChina a perdu 1,54% à 5,74 dollars de Hong Kong.

HSBC a laissé 0,08% à 66,30 dollars de Hong Kong, tandis que AIA a gagné 0,24% à 62,00 dollars de Hong Kong.

En Chine continentale, Shanghai a clôturé à son plus bas niveau depuis janvier 2016.

«Le marché subit des pressions à la vente», a expliqué Zhang Yanbing, analyste chez Zheshang Securities. «De nombreuses valeurs n’ont plus qu’une marge de baisse limitée».

La poursuite des efforts de la part du gouvernement chinois pour assainir le système financier, une série d’indicateurs économiques faibles et le conflit commercial sino-américain rendent les investisseurs prudents, a fait valoir l’analyste.

Les autorités chinoises ont pourtant envoyé des signaux clairs sur leur volonté de stabiliser les marchés.

Le secteur immobilier a terminé dans le rouge: Shanghai Real Estate a perdu 1,27% à 11,65 yuans et à Shenzhen Vanke 0,51% à 23,34 yuans.

A lire aussi...