Hong Kong en hausse, contrairement à Shanghai et Shenzhen

AWP

1 minutes de lecture

Le Hang Seng remonte au-dessus des 31'000 points. Shanghai recule proche du seuil des 3'000 et Shenzhen passe sous les 1750.

La Bourse de Hong Kong a fini en hausse de 0,34% lundi, tandis que les places de Shanghai et Shenzhen ont reculé respectivement de 0,47% et 0,58%, à la veille de la rencontre historique entre Donald Trump et Kim Jong Un.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a progressé de 105,49 points à 31’063,70 points.

En Chine continentale, l’indice composite de Shanghai a cédé 14,37 points, à 3’052,78 points. Celui de Shenzhen s’est replié de 10,22 points, à 1’741,18 points.

Après un sommet du G7 qui a tourné au fiasco et de nouvelles menaces de Donald Trump sur les taxes douanières, l’attention des investisseurs se tourne vers Singapour, à la veille de la rencontre historique entre le président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

«Bien que le sommet de Singapour captive l’attention du public, l’impact direct sur les marchés devrait être limité», a commenté dans une note Tai Hui, stratégiste chez JPMorgan Asset Management.

Les investisseurs sont en outre dans l’attente de plusieurs réunions de banques centrales, à commencer par celle de la Réserve fédérale (Fed) qui débute mardi, suivie de celle de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi et de celle de la Banque du Japon qui commence le même jour.

Concernant la Fed, la probabilité d’un relèvement d’un quart de point de pourcentage (0,25%) des taux d’intérêt sur les fonds fédéraux s’élève à plus de 91%, selon les contrats à terme sur les marchés. Ce sera la deuxième hausse de l’année et la septième depuis fin 2015.

«Le relèvement des taux américains va entraîner les banques centrales d’autres grandes économies à suivre le pas ce qui provoquera une réduction des liquidités sur les marchés mondiaux», a commenté Zhang Yanbing, analyste chez Zheshang Securities.

Sur les front des valeurs, en Chine continentale, les compagnies pétrolières ont été délaissées à Shanghai, PetroChina reculant de 1,77% à 7,77 yuans et Sinopec de 2,46% à 6,34 yuans.

En revanche, les titres liés à la téléphonie mobile ont été prisés après la dernière annonce du géant chinois des smartphones Xiaomi. Le groupe, en pleine expansion internationale et qui se prépare à une introduction à la Bourse de Hong Kong, a également déposé une demande pour une cotation secondaire en Chine continentale.

Shenzhen Tongyi Industry a ainsi grimpé de 10%, la variation maximale autorisée par jour, à 32,25 yuans tandis que O-film Tech a gagné 1,30% à 19,45 yuans.

A Hong Kong, Geely Automobile Holdings a bondi de 2,97% à 24,30 dollars de Hong Kong (HKD), Cathay Pacific Airways de 1,62% à 13,78 HKD et Galaxy Entertainment Group de 1,71% à 65,50 HKD. De son côté, Tencent Holdings a gagné 0,96% à 419 HKD.

En revanche, Sinopec Corp a reculé de 0,67% à 7,42 HKD, MTR Corporation de 0,45% à 44,30 HKD et Lenovo Group de 0,24% à 4,14 HKD.

Du côté des valeurs financières, China Construction Bank a perdu 0,25% à 8,06 HKD. En revanche, Hang Seng Bank a progressé de 1,3% à 202,80 HKD, HSBC Holdings de 0,52% à 76,95 HKD et AIA Group de 0,63% à 72,40 HKD.

A lire aussi...