Hong Kong à l’équilibre, Shenzhen et Shanghai en baisse

AWP

1 minutes de lecture

Le Hang Seng se maintient proche des 30'500 points. Les Bourses de Chine continentale subissent les craintes d’une guerre commerciale mondiale.

La Bourse de Hong Kong a fini sur une note stable vendredi à l’inverse des places de Shenzhen et Shanghai affectées par les craintes d’une guerre commerciale mondiale après les nouvelles taxes décidées par Washington.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a gagné 0,08%, soit 24,35 points, à 30’492,91 points.

En Chine continentale, l’indice composite de Shanghai a reculé de 0,66% (-20,33 points) à 3’075,14 points dans un volume de transactions de 166,5 milliards de yuans (22,23 milliards d’euros). L’indice a perdu 2,1% cette semaine.

L’indice de la Bourse de Shenzhen a cédé 1,20% (-21,22 points) à 1’746,33 points dans un volume de transactions de 209 milliards de yuans (27,91 milliards d’euros°. L’indice a reculé de 3,5% cette semaine.

La plupart des marchés asiatiques ont subi des pertes dans le sillage de New York et de l’Europe après que Donald Trump a imposé des taxes douanières élevées sur l’acier et l’aluminium européens, mexicains et canadiens.

Cependant, alors que certains analystes estiment que les mesures - qui font suite aux avertissements américains selon lesquels les droits de douane sur certains produits chinois étaient encore en hausse - sont un stratagème de la Maison-Blanche pour prendre le dessus dans les pourparlers en cours, d’autres avertissent que la question pourrait encore s’aggraver.

«Bien que les marchés aient réagi de façon excessive à la confusion italienne il y a quelques jours, il me semble qu’ils ne réagissent pas suffisamment aux aspects négatifs réels de cette escarmouche commerciale qui se transforme en guerre commerciale», a déclaré Greg McKenna, stratégiste en chef des marchés chez AxiTrader.

Tencent a gagné 1,20% pour atteindre 404,00 dollars de Hong Kong (HKD). AAC Technologies a chuté de 1,61% à 116,20 HKD et Rusal a pris 1,83% à 2,22 HKD.

L’opérateur de casinos Sands China a chuté de 4,15% à 45,00 HKD, le géant de l’énergie CNOOC a bondi de 3,79% à 13,70 HKD et Sino Land a gagné 0,88% à 13,70 HKD.

Le géant de l’assurance AIA a chuté de 1,46% à 70,95 HKD et HSBC est demeuré inchangé à 75,95 HKD.

Les places de Chine continentale ont peu réagi à l’inclusion par le compilateur de l’indice mondial MSCI d’environ 230 actions cotées en Chine à ses indices vendredi.

Leur inclusion signifie que les grands investisseurs désireux de suivre l’indice devront désormais acheter des actions de plus de 200 entreprises du continent, bien que leur pondération soit pour l’instant minuscule, ne représentant que 0,4%.

«À l’avenir, nous verrons plus de fonds affluer, mais pas au départ», a déclaré Jackson Wong, analyste en valeurs mobilières chez Huarong International Securities. Selon lui, les investisseurs étrangers restaient prudents face à la volatilité des actions chinoises, où l’ingérence du gouvernement et les décisions irrationnelles de millions de parieurs individuels l’emportent souvent sur les fondamentaux.

Les principaux titres à forte capitalisation inclus dans la liste du MSCI ont perdu du terrain.

SAIC Motor, basée à Shanghai a perdu 1,60% pour clôturer à 35,67 yuans (CNY) tandis que le distillateur Kweichow Moutai a perdu 0,80% à 745,11 CNY.

Le secteur financier a connu des résultats mitigés: CITIC Securities a perdu 0,38% à 18,57 CNY, tandis que Guosen Securities, cotée à Shenzhen, a gagné 1,50% à 10,16 CNY.

A lire aussi...