Bourses européennes: semaine terminée sur une note optimiste

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx a pris 0,90% pour la dernière séance de la semaine.

Les Bourses européennes ont clôturé dans le vert vendredi, terminant l’une des dernières séances d’importance de l’année sur une note optimiste, les investisseurs étant rassurés par la trêve commerciale sino-américaine et par une meilleure visibilité sur le Brexit.

«Le gros de l’année est passé», a commenté auprès de l’AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France, puisqu’on attend assez peu de développements géopolitiques d’ici la fin de l’année, ni d’indicateurs majeurs.

Les places européennes ont notamment profité de l’amélioration des relations entre les Etats-Unis et la Chine, qui ont annoncé quelques jours plus tôt une trêve dans leur conflit commercial.

Les nouvelles d’outre-Manche ont conforté la bonne humeur des marchés puisque la nouvelle majorité conservatrice a apporté son soutien à l’accord de Brexit de Boris Johnson, ouvrant la voie à une sortie du Royaume-Uni de l’UE.

«Tout ce qui va dans le sens d’une meilleure visibilité politique, vers moins de flou, ça plaît toujours aux marchés, même si on ne sait pas de quoi 2020 sera fait», a indiqué M. Baradez.

Certaines places européennes ont en outre connu une séance particulièrement dynamique en raison de phénomènes techniques.

A 18H40 (17H40 GMT) aux Etats-Unis, Wall Street restait sur le qui-vive: le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,45% tout comme l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, tandis que l’indice élargi S&P 500 montait de 0,53%.

L’Eurostoxx a pris 0,90%.

Du côté des valeurs

SHOWROOMPRIVE REVOIT SES AMBITIONS A LA BAISSE

Showroomprivé (SRP) a chuté de 21,52% à 1,24 euro, après avoir averti qu’il ne renouerait finalement pas avec la rentabilité au second semestre, dans un contexte jugé difficile.

SHELL DEÇOIT

Le géant anglo-néerlandais du pétrole a perdu 1,72% à 2.233,50 pence à la Bourse de Londres. Le groupe a averti le marché d’une possible baisse de son bénéfice au quatrième trimestre, pénalisé par une dépréciation estimée entre 1,7 milliard et 2,3 milliards de dollars.

NMC HEALTH MASSACRE

Le groupe de santé a fini en bas du FTSE 100 (-15,36% à 1.300,50 pence). Il a vu sa valeur boursière divisée par deux sur la semaine après que le fonds activiste Muddy Waters, qui parie sur la baisse du titre, eut mis en cause sa comptabilité, sa dette et sa gouvernance.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,82% à 6.021,53 points
Francfort - Dax: +0,81% à 13.318,90 points
Londres - FTSE 100: +0,11% à 7.582,48 points
Milan - FTSE MIB: +1,24% à 24.003,64 points
Madrid - IBEX 35: +0,61% à 9.675,50 points
Lisbonne - PSI 20: +0,41% à 5.240,09 points
Bourse suisse - SMI: +0,99% à 10.679,37 points
Amsterdam - AEX: +0,58% à 609,26 points
Bruxelles - BEL 20: +0,19% à 3.992,93 points

A lire aussi...