Bonds Europe: tension sur la dette italienne

AWP

1 minutes de lecture

Sur fond de sauvetage de Carige, le taux d’emprunt à 10 ans de l’Italie a progressé à 2,954% contre 2,899% lundi soir.

Les taux d’emprunt italiens se sont tendus mardi sur fond de plan de sauvetage de la banque génoise Carige au bord de la faillite.

«Le gouvernement italien a organisé dans la nuit de lundi à mardi le sauvetage de la banque Carige», faisant ainsi «une entorse à sa rhétorique de campagne très anti-banques», a indiqué à l’AFP Guillaume Lefebvre, gérant obligataire chez Quilvest.

L’Etat italien «s’est dit prêt à garantir des émissions de cette banque et à participer à une recapitalisation d’urgence le cas échéant», ce qui a provoqué «un peu de tension» sur la dette italienne dont le taux d’emprunt à dix ans a augmenté, a-t-il ajouté.

Autre sujet du jour, les discussions qui se déroulent actuellement entre des hauts fonctionnaires chinois et américains à Pékin pour régler le différend commercial entre les deux pays suscitent particulièrement l’attention des investisseurs.

Un accord serait «très bénéfique car cela déverrouille(rait) le commerce international et ouvr(irait) un cycle qui dure plus longtemps», causant moins de pression sur les taux, selon l’analyste.

En France, «les manifestations que l’on voit en boucle sur les chaînes d’information» et la prévision «de grosses adjudications jeudi» avec des émissions d’»environ 50/60 milliards d’euros sur des maturités longues» peuvent peser un peu sur le marché, a observé M. Lefebvre.

Les investisseurs craignent «que l’Etat risque d’être empêché de réformer», a-t-il ajouté.

À 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Italie a progressé à 2,954% contre 2,899% lundi à la clôture sur le marché secondaire.

Celui de l’Allemagne, le «Bund», a fini quasiment inchangé à 0,226% contre 0,221%, tandis que le rendement de même maturité de la France s’est très légèrement tendu à 0,733% contre 0,726%.

Le taux de rendement à 10 ans de l’Espagne est lui aussi un peu monté à 1,513% contre 1,500% lundi.

En dehors de la zone euro, le taux d’emprunt britannique à dix ans s’est tendu à 1,274% contre 1,254%.

Le Brexit est à nouveau sur le devant de la scène puisque les députés britanniques voteront le 15 janvier sur l’accord de sortie de l’Union européenne négocié entre Londres et Bruxelles.

Aux États-Unis, le rendement à 10 ans se stabilisait à 2,705% contre 2,696% lundi, tout comme celui à 30 ans, à 2,987% contre 2,988%. Celui à deux ans montait pour sa part à 2,571% contre 2,541%.

A lire aussi...