Bonds Europe: le marché de la dette continue de monter timidement

AWP

1 minutes de lecture

Le taux allemand à dix ans a un peu progressé, à -0,298% contre -0,319% mercredi à la clôture.

Les taux d’emprunt en zone euro ont continué à se tendre légèrement jeudi, même si le mouvement a été plus prononcé pour l’Italie et l’Espagne, alors que l’optimisme semblait de retour en matière commerciale, dans un marché restant très volatil.

Le taux d’emprunt allemand à dix ans, ou «Bund», est «un petit peu plus haut qu’hier» et nous avons eu également un «mouvement notable» sur le dix ans français, a observé auprès de l’AFP Axel Botte, stratégiste obligataire chez Ostrum AM.

Il y a eu «une adjudication d’obligation française à horizon 2060 mais malgré la très forte demande, cela a eu tendance à tendre le taux français», a-t-il complété.

«Nous avons de la volatilité» sur le marché en fonction des attentes quant à la signature d’un accord commercial sino-américain mais «cela ne va pas très loin», a encore estimé M. Botte.

Chinois et Américains restent «en contact étroit» pour tenter de parvenir à un accord commercial, a assuré jeudi Pékin, alors que les deux pays traversent une phase de turbulences diplomatiques.

Mercredi, l’agence Bloomberg, citant des sources proches des négociations, avait également indiqué que les deux premières puissances mondiales avaient accompli des progrès sur un projet d’accord, qui pourrait voir le jour avant la nouvelle vague de surtaxes douanières américaines prévue le 15 décembre.

Ces informations ont contrebalancé les craintes générées la veille par le président américain, Donald Trump, qui a laissé entendre qu’un accord avec Pékin pourrait être reporté après la présidentielle américaine de 2020, et l’annonce dans la nuit de mercredi à jeudi d’une nouvelle plainte de Huawei aux Etats-Unis.

Par ailleurs, «les statistiques américaines sont mitigées depuis quelques jours et parfois difficiles à lire, comme l’ISM des services hier qui était un peu incohérent avec une activité en baisse mais de nouvelles commandes et une croissance de l’emploi qui se sont améliorées», a relevé M. Botte.

Par ailleurs, le déficit commercial des Etats-Unis s’est nettement réduit en octobre, tombant à son plus bas niveau depuis mai 2018 en raison de la persistance des frictions commerciales avec la Chine et du ralentissement de l’économie mondiale.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux allemand à dix ans a un peu progressé, à -0,298% contre -0,319% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France est également légèrement monté, à 0,018% contre -0,011%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,483% contre 0,436%. Celui de l’Italie s’est lui aussi apprécié, à 1,368% contre 1,286%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à dix ans s’est tendu, à 0,771% contre 0,738%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans a progressé, à 1,796% contre 1,774% mercredi, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,244% contre 2,227%. Celui à deux ans s’affichait à 1,584%, contre 1,572%.

A lire aussi...