Bonds Europe: forte détente liée à l’aversion au risque

AWP

1 minutes de lecture

Le taux à 10 ans de l’Allemagne a fortement reculé à 0,251% contre 0,285% jeudi.

Les taux d’emprunt européens se sont fortement détendus vendredi, les investisseurs se détournant des actifs risqués au profit des obligations dans un contexte d’incertitude sur la croissance.

«La détente sur les taux européens se fait en contrepartie des marchés actions qui sont en repli à cause des indices PMI plus bas qu’attendu», explique à l’AFP Antoine Lesné, responsable stratégie et recherche chez SPDR ETF (filiale de State Street Global Advisors).

La croissance du secteur privé dans la zone euro a atteint son plus bas niveau depuis plus de quatre ans en décembre, selon la première estimation - à 51,3 points - de l’indice PMI composite du cabinet Markit publiée vendredi.

Un indice supérieur à 50 signale une expansion de l’activité, tandis qu’elle diminue si l’indice est inférieur à ce seuil.

Les ventes de détail, baromètre de la consommation des ménages, et la production industrielle, ont ralenti en novembre en Chine, un signe préoccupant pour l’économie du pays.

«Ces données décevantes montrent que la croissance est en train de s’essouffler, d’où l’appétit pour des actifs moins risqués», ajoute M. Lesné.

En outre, «l’environnement n’aide pas, entre les incertitudes sur le Brexit, les conséquences financières de la crise des gilets jaunes et la guerre commerciale», poursuit-il.

À 18H00 (17H00 GMT), le taux à 10 ans de l’Allemagne a fortement reculé à 0,251% contre 0,285% jeudi à la clôture sur le marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise. Le Bund se rapproche ainsi de son plus bas de clôture de l’année qui avait atteint 0,23% le 11 décembre.

Celui de la France s’est également détendu à 0,710% contre 0,732%, tout comme celui de l’Espagne à 1,412% contre 1,424% et celui de l’Italie à 2,930% contre 2,956%.

En dehors de la zone euro, le taux d’emprunt britannique à dix ans a reculé à 1,242% contre 1,289% jeudi.

Aux États-Unis, le rendement à 10 ans baissait à 2,8787%, tout comme celui à 30 ans (3,137%) et celui à deux ans (2,726%).

A lire aussi...