Bonds Europe: détente sur le marché en réaction à des indicateurs américains

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne (Bund) a légèrement baissé, à -0,375% contre -0,351% lundi à la clôture.

Le marché européen de la dette s’est détendu modérément mardi, réagissant à des indicateurs macroéconomiques américains jugés médiocres qui incitent les investisseurs à ne pas prendre de risques.

Au niveau des taux d’emprunt, «on revient sur des niveaux de fin octobre», le recul de la séance du jour étant «classiquement dirigé par des éléments macroéconomiques», a souligné auprès de l’AFP Aurélien Buffault, responsable gestion obligataire chez Meeschaert Asset Management.

La confiance des consommateurs aux Etats-Unis s’est un peu affaissée en novembre, contrairement aux attentes des analystes, selon l’indice du Conference Board publié mardi.

Les ventes de maisons neuves dans le pays ont baissé en octobre mais sur 12 mois, favorisées par la baisse des taux d’intérêt sur les crédits immobiliers, elles ont fait un bond de 31,6%.

«Le chiffre américain de la confiance des consommateurs n’est pas bon mais il a été contrebalancé par un très bon indicateur des ventes de logements neufs», a observé M. Buffault.

Quant aux «stocks de gros, ils ne montrent pas forcément un grand dynamisme» même si cet indicateur mensuel est de moindre importance, a ajouté l’expert.

Sur la dette britannique, le taux à 10 ans évolue «à son plus bas depuis deux mois» en raison de la «situation particulière due à l’approche des élections, le 12 décembre, et au regain de vigueur du parti travailliste dans les sondages», a complété M. Buffault.

Le Parti conservateur, au pouvoir, a fait du Brexit l’axe principal de sa campagne pour ce scrutin législatif. Il s’est engagé dans son programme à sortir le Royaume-Uni de l’UE le 31 janvier puis à conclure un accord commercial avec Bruxelles avant la fin d’une période de transition prévue jusqu’à fin décembre 2020, qu’il refuse de prolonger.

Le ministre britannique chargé des préparations du Brexit, Michael Gove, a jugé réaliste mardi la conclusion d’un tel accord dans le cadre imparti.

Mais de nombreux experts économiques et politiques jugent ce calendrier difficile à tenir, la négociation d’un accord de libre-échange étant habituellement plus longue.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne (Bund) a légèrement baissé, à -0,375% contre -0,351% lundi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France a suivi la même tendance, à -0,065% contre -0,042%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,383% contre 0,405%. Celui de l’Italie s’est stabilisé, à 1,166% contre 1,158%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à dix ans a davantage reculé, à 0,649% contre 0,693%.

Aux Etats-Unis, le taux à dix ans reculait, à 1,738% contre 1,755% lundi, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,175% contre 2,201%. Le taux à deux ans s’affichait pour sa part à 1,582%, contre 1,613%.

A lire aussi...