USA: fort recul des mises en chantier de logements en avril

AWP

1 minutes de lecture

Le mois dernier, 1,569 million de maisons et immeubles privés ont commencé à être construits, soit une baisse de près de 10% et nettement en dessous des attentes.

Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont reculé bien plus qu’attendu en avril, pénalisées par les difficultés d’approvisionnement en matériaux de construction sur le plan mondial malgré une demande toujours forte, selon les données du département du Commerce publiées mardi.

Le mois dernier, 1,569 million de maisons et immeubles privés ont commencé à être construits dans le pays, en rythme annualisé ajusté des variations saisonnières.

Cela représente une baisse de 9,5% par rapport à mars, dont les données ont été révisées en baisse, à 1,733 million (au lieu de 1,739). Les mises en chantier avaient atteint en mars leur plus haut niveau depuis juin 2006.

Les analystes prévoyaient une baisse moins forte, et attendaient 1,715 million de mises en chantier.

Par rapport à avril 2020 cependant, la hausse est de 67,3%. L’économie américaine était alors mise sous cloche pour enrayer la pandémie de COVID-19.

Par ailleurs, le nombre de permis de construire, indicateur avancé du marché puisqu’ils permettent d’anticiper le nombre de chantiers qui vont commencer, est stable par rapport à mars (+0,3% à 1,760 million en rythme annualisé), et de 60,9% supérieur à celui d’avril 2020.

Le marché immobilier profite, depuis le début de la crise, des taux d’intérêt très bas et des envies d’espace et de verdure de nombreuses familles qui ont désormais la possibilité de télétravailler.

Mais cet engouement est désormais freiné par le nombre trop faible de logements à vendre, et par les difficultés mondiales d’approvisionnement, qui retardent les travaux et font grimper les prix.

La confiance des constructeurs de logements est restée stable en mai, malgré des inquiétudes croissantes sur les prix et la disponibilité des matériaux de construction, selon l’indice mensuel de l’Association nationale des constructeurs de maisons (NAHB) et de Wells Fargo, publié lundi.

Le prix du bois utilisé pour les chantiers de construction a «triplé au cours des derniers mois», avait rappelé lundi le président de la Fed d’Atlanta Raphael Bostic, sur CNBC.

«Je pense que nous allons voir beaucoup de constructions et nous verrons les gens revenir sur le marché de l’immobilier (...), vendre leurs maisons de nouveau», avait-il ajouté.

A lire aussi...