USA: forte chute des promesses de ventes de logements en février

AWP

1 minutes de lecture

Selon la Fédération nationale des agents immobiliers, les promesses de ventes ont reculé de 10,6%. Les analystes tablaient sur une baisse de seulement 2,6%.

Les promesses de ventes de logements aux Etats-Unis ont fortement chuté en février, un mois qui a été difficile pour l’économie avec des intempéries exceptionnelles et alors que le marché immobilier souffre d’un manque de maisons à vendre.

Selon la Fédération nationale des agents immobiliers (NAR), les promesses de ventes ont reculé de 10,6%, bien plus qu’attendu par les analystes qui tablaient sur -2,6%, après déjà une baisse de 2,8% le mois d’avant.

Sur un an, la baisse est de 0,5% en février.

«La demande est vaste pour l’achat d’une maison, il y a souvent plusieurs offres d’achat pour un bien et celui-ci ne reste pas longtemps sur le marché mais ces transactions n’aboutissent pas car il y a trop peu de stocks», a résumé Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR.

Il souligne que seul le marché haut de gamme «connaît davantage d’activité car il y a une offre raisonnable» de maisons à vendre.

L’économiste a par ailleurs noté que la demande pour l’achat de maisons ne paraît pas diminuer malgré «une récente et légère montée des taux d’intérêt sur les crédits immobiliers».

Selon lui, même si les coûts des crédits montent, «les taux devraient rester relativement bas, guère au-dessus de 3,5% en 2021».

Le secteur immobilier qui a tiré son épingle pendant la crise sanitaire et affiche de fortes hausses des prix, a aussi souffert du mauvais temps en février, qui a paralysé une partie des infrastructures du pays, notamment dans le Texas.

Les promesses de ventes ont sévèrement chuté dans toutes les régions du pays, à commencer par le Sud (-13%), le Midwest (-9,5%), le Nord-Est (-9,2%) et l’Ouest (-7,4%).

A lire aussi...