UBS en proie aux difficultés du marché immobilier espagnol

AWP

1 minutes de lecture

UBS a vraisemblablement été pris de court par la brusque propagation de Covid-19 pour vendre un de ses biens dans un quartier de Madrid prisé par les entreprises.

Protagoniste actif du marché immobilier espagnol via sa division de gestion d’actifs, UBS a vraisemblablement été pris de court par la brusque propagation de Covid-19 pour vendre un de ses biens dans un quartier de Madrid prisé par les entreprises.

Selon Cinco Días, UBS Asset Management a acheté un immeuble de bureaux dans la zone de Campo de las Naciones en 2017 pour 38,5 millions d’euros et aurait mandaté avant l’explosion de la crise sanitaire un courtier immobilier local pour le vendre. Contactés, ni la banque, ni le courtier, n’ont souhaité commenter l’information.

Citant des sources bien informées, le site d’informations économiques affirme mardi qu’UBS comptait en tirer 55 millions d’euros, au vu de l’intérêt élevé que manifestaient encore en début d’année les investisseurs pour ce type d’actifs en Espagne comme placement alternatif dans un contexte de taux bas.

Les acheteurs potentiels auraient été refroidis par les difficultés rencontrées par un des locataires de l’immeuble de 12’000 mètres carrés. Au bord de l’asphyxie financière, la chaîne de soins dentaires Dentix a entamé dès mi-mars une procédure de pré-faillite.

L’autre locataire, le groupe hôtelier Accor, qui subit de plein fouet les effets de la crise sanitaire, s’est vu octroyer un crédit de 560 millions d’euros par un consortium bancaire français.

«La question est de savoir si maintenant apparaîtra un candidat à l’achat, et jusqu’à quel point il sera agressif avec son offre d’acquisition», estime le quotidien madrilène, soulignant que le secteur immobilier est à l’affût d’une transaction de cet acabit pour se faire une idée de l’impact de la crise sur le marché espagnol.

Le numéro un bancaire helvétique est un protagoniste actif sur le marché immobilier local, signale Cinco Días, citant la vente en d’un immeuble au centre de Barcelone à Blackstone en 2019 pour près de 100 millions d’euros, et une autre début 2020, toujours dans la capitale catalane, pour 60 millions.

Niveau acquisitions, UBS a racheté ces dernières années à Madrid plusieurs immeubles à ses homologues BBVA (pour 120 millions d’euros), Santander et Unicaja. Le groupe a également «pris des positions dans le secteur logistique».

A lire aussi...