Klybeck à Bâle: décision positive pour Rhystadt

Communiqué, Rhystadt

1 minutes de lecture

Le propriétaire d'une partie de la zone salue le fait que l’admissibilité juridique d’une initiative «radicale et contre-productive» soit contrôlée précisément.

Trois recours d’électeurs ont été soumis au tribunal d’appel contre la décision du Grand Conseil de Bâle pour l’initiative Klybeck. Rhystadt SA, filiale de Central Real Estate, salue le fait que l’admissibilité juridique de cette initiative radicale et contre-productive soit contrôlée précisément.

Du point de vue de Rhystadt en tant que propriétaire d'une partie de la zone Klybeck, l’initiative rend impossible la réalisation d’une vision pour un quartier citadin vivant, coloré et mixte et empêche ce qu’elle prétend soutenir. L’initiative intervient de manière radicale dans le processus de développement et viole les droits fondamentaux des propriétaires. Rhystadt SA soutient donc, ainsi que Swiss Life en tant que deuxième propriétaire dans la zone Klybeck, les plaignants dans leur cause.

Les exigences juridiques pour le changement de zones industrielles en des quartiers d’habitation sont déjà très hautes aujourd’hui. L’implication et le droit à la codécision de la population sont garantis et protégés. Avec cette initiative, de nouvelles décisions extrêmes devraient s’ajouter. Il reste à clarifier la question de savoir si de telles exigences radicales peuvent être inscrites dans la constitution ou non. «Avec cette initiative, Bâle risque de manquer une chance unique pour la transformation de zones pour la ville et pour la région», explique Isabelle Romy, présidente du conseil d’administration de Rhystadt SA, dont le but affiché est d’obtenir un quartier attrayant pour habiter, vivre et travailler avec des habitations au moins 30% moins chères.

A lire aussi...