UBS: volumes importants mais pas de perturbations majeures

AWP

1 minutes de lecture

La demande s’est révélée particulièrement forte pour le négoce de titres, indique le CFO Kirk Gardner.

La grande banque UBS n’a pas connu de perturbations majeures de son service à la clientèle, malgré la crise sanitaire provoquée par le coronavirus. Le numéro un bancaire helvétique a enregistré des volumes importants, auxquels il a pu faire face avec succès, a indiqué mercredi le directeur financier Kirk Gardner.

La demande s’est révélée particulièrement forte pour le négoce de titres, a précisé le responsable, qui participait à un événement organisé par la banque Morgan Stanley à Londres.

Parallèlement à l’activité de négoce, les «margin calls» ont connu une augmentation significative. Ces «appels de marge» interviennent lorsque la couverture de compte n’est plus suffisante. Les courtiers pressent ainsi les investisseurs à mettre de l’argent ou des actifs supplémentaires sur la table pour retrouver le seuil minimal.

Pour l’instant, le géant de la Paradeplatz n’a constaté que des pertes limitées dans son portefeuille de crédits lombard, qui sont des prêts garantis par des titres.

Les liquidités en dollars ont également été mises à rude épreuve, ce qui met les banques comme UBS sous pression. Nous sommes encore loin d’une crise de liquidités, a cependant rassuré Kirk Gardner.

Les effets de la pandémie de coronavirus sur l’économie réelle demeurent incertains. Le secteur bancaire poursuit ses échanges avec la Banque nationale suisse (BNS), qui devrait annoncer des mesures jeudi.

UBS revendique une capitalisation suffisante pour faire face à un scénario de stress, même sévère. La grande banque continuera à accorder des prêts aux particuliers et aux entreprises, et assurera le maintien des investissements. «Les services financiers seront essentiels pour soutenir l’économie durant cette crise», selon M. Gardner.

Le numéro un bancaire helvétique a adapté son organisation pour se conformer aux nouvelles exigences prudentielles. Pour le conseil aux clients, les vidéoconférences sont désormais privilégiées, par exemple.

La banque d’affaires, à la peine en 2019, a montré plus de résilience que le marché global depuis janvier. Kirk Gardner a affirmé être très satisfait du portefeuille lié au marché primaire, bien que celui-ci soit actuellement réduit au silence.

L’assemblée générale du 29 avril se tiendra comme prévu. L’événement sera diffusé en direct.

A lire aussi...