Raiffeisen ne réduira pas sa participation dans Leonteq

AWP

1 minutes de lecture

La coopérative bancaire saint-galloise demeurera ainsi l’actionnaire de référence du spécialiste zurichois des produits structurés.

Raiffeisen conservera sa participation de 29% dans Leonteq, bien que celle-ci ait été acquise sous l’ère Pierin Vincenz. La coopérative bancaire saint-galloise demeurera ainsi l’actionnaire de référence du spécialiste zurichois des produits structurés, indique ce dernier mercredi.

Arrivé en février à la présidence de Raiffeisen, Guy Lachapelle avait émis le souhait de réduire l’engagement de la banque saint-galloise dans Leonteq. Ce désinvestissement partiel s’inscrivait dans un processus de liquidation de l’héritage de Pierin Vincenz, ancien directeur général de Raiffeisen tombé en disgrâce et soupçonné de gestion déloyale.

Ancien directeur général de la Banque cantonale de Bâle, Guy Lachappelle a pris la tête du conseil d’administration de Raiffeisen en pleine tourmente. Certains dirigeants de la coopérative saint-galloise ont démissionné dans le sillage de l’affaire Vincenz.

L’annonce du maintien de l’engagement de Raiffeisen a fait bondir le cours de l’action Leonteq. Dans des volumes d’échanges élevés, elle s’envolait de 4,8% à 35,02 francs vers 9h55, tandis que l’indice SPI gagnait 0,44%. L’action reste cependant largement dans le rouge depuis le début de l’année, sans compter qu’elle avait perdu 32% en 2018.

Analyste à la Banque cantonale de Zurich (ZKB), Michael Kunz relève que l’annonce de mercredi enlève l’épée de Damoclès qui pesait sur le cours de l’action. La ZKB maintient sa recommandation à «pondérer au marché». Reste à savoir, note l’établissement zurichois, si Raiffeisen maintient sa participation faute d’avoir trouvé un repreneur où si elle a revu ses perspectives pour la société.

Par ailleurs, Raiffeisen va proposer l’élection de Dominik Schärer comme représentant au conseil d’administration à l’occasion de l’assemblée générale de septembre prochain.

A lire aussi...