Nouvelle poussée des recettes pour CFT au premier semestre

Communiqué, Compagnie Financière Tradition

1 minutes de lecture

A taux de change constants (tcc), les revenus semestriels du groupe lausannois se sont enrobés de 13,6%, indique CFT vendredi.

Le coronavirus et la volatilité que la pandémie entraîne sur les marchés financiers a une nouvelle fois dopé le chiffre d’affaires de Compagnie Financière Tradition (CFT). Au premier semestre, le courtier et intermédiaire financier a vu ses recettes bondir de 8,1% sur un an à 512,8 millions de francs.

A taux de change constants (tcc), les revenus semestriels du groupe lausannois se sont enrobés de 13,6%, indique CFT vendredi.

Le chiffre d’affaires ajusté, c’est-à-dire en incluant l’apport des coentreprises, s’est étoffé de 12,5% à 558 millions de francs. L’activité d’intermédiation professionnelle (IDB) a porté la performance, avec une progression de 12,8%. Le courtier grand public japonais Gaitame, deuxième activité de la société lausannoise, a vu ses recettes gonfler de 5,9%, précise le communiqué.

La croissance s’est quelque peu tassée depuis le premier trimestre, où elle avait atteint 15,5%. Le chiffre d’affaires entre avril et juin a gonflé de 6,6% (tcc) à 235,5 millions de francs. Les recettes ajustées ont pris 4,9% à 254,4 millions, une évolution partagée entre +5,4% pour l’intermédiation professionnelle et -7,7% pour Gaitame.

Dans ce contexte de forte hausse des revenus à l’échelle du groupe, la direction s’attend à des résultats en «hausse sensible». CFT publiera ses états financiers semestriels complets le 28 août.

A lire aussi...