Leonteq impacté par la pandémie de coronavirus

AWP

1 minutes de lecture

La direction a renoncé à émettre des objectifs pour cette année, en raison des incertitudes régnant sur les marchés, et a annulé ses précédentes projections.

Le spécialiste des produits structurés Leonteq a tiré la sonnette d’alarme jeudi, indiquant s’attendre au premier semestre à un résultat «au seuil de rentabilité». La très forte volatilité sur les marchés en raison de la pandémie de COVID-19 pèse sur son activité.

Alors que l’année avait bien démarré, la chute des prix du pétrole et la propagation du coronavirus en mars a conduit à «un volatilité extraordinaire et des turbulences sur les marchés des capitaux». Dans ce contexte, les produits structurés ont été fortement affectés, a indiqué Leonteq dans un communiqué.

D’un côté, la société a enregistré une nette hausse des volumes de transactions et des revenus des commissions. Mais Leonteq a également subi des pertes sur des couvertures de risques («hedging»), dont les coûts ont augmenté.

La direction a renoncé à émettre des objectifs pour cette année, en raison des incertitudes régnant sur les marchés, et a annulé ses précédentes projections. Courant février, Leonteq s’était encore fixé pour cible un produit d’exploitation entre 270 et 300 millions de francs cette année.

Le groupe doit publier ses résultats semestriels le 23 juillet.

Le titre Leonteq était durement sanctionné à la Bourse suisse. L’action chutait de 15,3% à 31,35 francs, alors que l’indice élargi SPI s’appréciait de 0,81%.

Les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) ont rappelé qu’habituellement Leonteq profite d’une volatilité accrue. Mais lorsque les dividendes sont chamboulés, cela affecte la valorisation des produits dérivés. La société devrait cependant être en mesure d’encaisser en semestre à blanc.

A lire aussi...