Helvetia: participation majoritaire dans Caser

AWP

1 minutes de lecture

L’entreprise de Saint-Gall compte racheter jusqu’à 70% des actions pour un montant de 780 millions d’euros. Les investisseurs apprécient.

Helvetia a acquis une participation majoritaire dans l’assureur espagnol Caser pour développer ses activités dans le domaine «attractif» des affaires non-vie et ses capacités de distribution.

L’entreprise de Saint-Gall compte racheter jusqu’à 70% des actions pour environ 780 millions d’euros (835,9 millions de francs).

«Nos activités en Espagne ont connu une forte expansion ces dernières années et cette transaction contribuera encore à les consolider», indique le directeur général de l’assureur, Philipp Gmür, cité vendredi dans un communiqué.

La nouvelle filiale contribuera «dès le début» aux bénéfices, précise le directeur financier Paul Norton lors d’une téléconférence. Les affaires non-vie en Espagne ont connu une progression plus rapide que la Suisse et l’Allemagne ces dernières années, ajoutent les responsables.

En 2018, Caser a enregistré des recettes de 1,64 milliard d’euros, dont 62% proviennent de l’assurance non-vie, et 87 millions de bénéfice. Avec cette acquisition, Helvetia devient le 7e plus grand prestataire dans le secteur de l’assurance non-vie sur le marché ibérique.

Outre le renforcement des activités non-vie, Helvetia compte, grâce à ce rachat, exploiter des canaux de distribution dans le domaine bancaire. Caser dispose en effet de contrats de distribution avec Ibercaja, Unicaja, Liberbank et d’autres banques.

«Ces coopérations seront poursuivies, permettant ainsi à Helvetia de gagner de nouveaux partenaires stratégiques majeurs en Espagne», précise le groupe.

Emprunt hybride et émission de nouvelles actions

L’espagnol permet en outre à Helvetia d’exploiter de nouveaux modèles d’affaires et de poursuivre la diversification de ses activités. En 2018, 9% des recettes du premier provenaient des revenus de commissions d’écosystèmes du domaine de la santé et de la vieillesse, qui sont étroitement liés à l’activité vie et prévoyance. Caser gère notamment des maisons pour personnes âgées.

Helvetia compte financer l’acquisition, de près de 70% des actions de Caser, via l’émission d’un emprunt hybride aux deux tiers et l’émission de nouvelles actions pour un tiers. Les 30% restant demeurent dans les mains des partenaires bancaires mentionnés plus haut.

L’assise financière de Helvetia demeurera solide, assure ce dernier. Après ce rachat, le taux de solvabilité (SST) continuera à s’inscrire dans l’objectif de 180 à 240%

Sous réserve de l’accord des autorités de concurrence et de surveillance compétentes, la transaction devrait être réalisée au du premier semestre.

Caser et Helvetia continueront à travailler sous leurs raisons sociales respectives et les équipes de direction ne seront pas changées. Une fois l’opération finalisée, une direction commune, comprenant les deux firmes, assurera la coordination des activités sur le marché ibérique.

La Banque cantonale de Zurich évalue positivement cette transaction qui permettra à Helvetia de se développer dans un marché important.

Le titre de l’assureur a été porté par ces nouvelles sur l’ensemble de la séance. La nominative a clôturé en hausse de 2,3% à 144 francs, accélérant nettement plus que son indice de référence SPI (+0,35%).

A lire aussi...