Fabrizio Quirighetti rejoint DECALIA en tant que CIO

Communiqué, DECALIA Asset Management

1 minutes de lecture

L’ancien CIO et responsable du Multi-Asset de SYZ Asset Management entrera en fonction le 1er octobre prochain.

La société de gestion genevoise DECALIA Asset Management a recruté Fabrizio Quirighetti en qualité de Chief Investment Officer du groupe. Dans le cadre de ses responsabilités, il siègera aux Comités de stratégie et d’Investissement et supervisera la gestion des fonds d’allocation d’actifs et obligataires. Il entrera en fonction le 1er octobre 2019.

Grâce à sa double expertise d’économiste et de gérant de fonds, il jouera un rôle majeur dans le renforcement des compétences de DECALIA en matière de prévisions économiques et d’allocation d’actifs, ainsi que dans la mise en œuvre des stratégies de placement multi-asset et obligataires.

Avant d’entrer chez DECALIA, Fabrizio Quirighetti a travaillé plus de 17 ans auprès de SYZ Asset Management, où il était CIO et responsable du Multi-Asset. Précédemment, il a été assistant au département d’Econométrie à l’Université de Genève pendant 6 ans. Fabrizio Quirighetti détient une maîtrise en économétrie appliquée de l’Université de Genève et est membre externe du Comité d’allocation tactique de Compenswiss, le fonds de compensation AVS/AI/APG depuis 2014.

«Nous sommes très heureux de travailler à nouveau avec Fabrizio Quirighetti, dont la longue expérience et les qualités largement reconnues constitueront un atout majeur pour renforcer notre stratégie de placement et soutenir nos équipes d’analyse financière et de recherche fondamentale», a précisé Alfredo Piacentini, Managing Partner.

«Je suis ravi d’intégrer DECALIA dont les principes d’investissement et les stratégies très distinctives sont particulièrement bien adaptées à l’environnement actuel. En effet, en cette période de taux négatifs, il est essentiel non seulement d’être innovant pour trouver de nouvelles sources d’alpha, mais également de prêter une attention particulière au contrôle du risque et à la préservation du capital», a ajouté Fabrizio Quirighetti.

A lire aussi...