DWS fait preuve de résilience au premier trimestre

Communiqué, DWS

1 minutes de lecture

Le gestionnaire d’actifs parvient à maintenir sa proposition de dividende de 1,67 euro par action pour 2019.

  • Coûts ajustés réduits à 345 millions d'euros au premier trimestre (T4 2019: 421 millions d'euros ; T1 2019: 382 millions d'euros), soit une baisse de 18% par rapport au trimestre précédent et de 10% par rapport à l'année précédente 
  • Le ratio coûts/revenus ajusté (CIR) de 65,8 % au premier trimestre est bon (T4 2019: 61,3% ; T1 2019: 71,4%) 
  • Flux nets de moins 2,5 milliards d'euros au premier trimestre, affectés par l'impact de la pandémie de corona sur les marchés (T4 2019: 13,2 milliards d'euros; ex Cash moins 6,1 milliards d'euros au premier trimestre 2020, 14,8 milliards d'euros au quatrième trimestre 2019 
  • Bénéfice avant impôt ajusté de 179 millions d'euros au premier trimestre (T4 2019 : 266 millions d'euros; T1 2019: 153 millions d'euros), en baisse de 33% par rapport au trimestre précédent, en hausse de 17% par rapport à l'année précédente 
  • Revenu totale de 524 millions d'euros au premier trimestre (T4 2019: 687 millions d'euros; T1 2019 : 534 millions d'euros); recettes totales en baisse de 24% par rapport au trimestre précédent et de 2% par rapport à l'année précédente.

Le CEO Asoka Woehrmann a déclaré: «Dans une situation sans précédent, nous avons enregistré un premier trimestre solide, prouvant la résilience de notre entreprise. Cela nous permet de maintenir notre objectif à moyen terme d'un ratio coûts/revenus ajusté inférieur à 65% d'ici la fin 2021. Nous maintenons également notre proposition de dividende de 1,67 euro par action pour 2019. Pour l'avenir, les marchés resteront difficiles. Mais grâce à notre modèle d'entreprise diversifié et bien géré, nous sommes bien placés pour naviguer en toute sécurité à travers la crise de COVID-19».

La CFO Claire Peel a déclaré: «Au cours du premier trimestre, nous avons pu réduire considérablement nos coûts, ce qui a permis d'atteindre un ratio coûts/revenus ajusté de 65,8 %. Bien que la pandémie conduise cette année à des revenus et des coûts inférieurs à ceux de 2019, nos mesures d'efficacité introduites, accélérées et exécutées depuis le début de l'année dernière nous ont donné un bon point de départ pour gérer notre entreprise avec succès dans cet environnement unique». 

A lire aussi...