Banco BPM serait ouverte à une fusion

AWP

1 minutes de lecture

L’établissement italien est prêt à discuter avec tous les partenaires potentiels, selon une source proche. Le journal Il Messaggero évoque le Crédit Agricole.

La banque italienne Banco BMP est ouverte à des discussions avec tous les partenaires potentiels au sujet d’une fusion, a indiqué jeudi à l’AFP une source proche de l’établissement, alors qu’un journal italien a fait état de la signature d’un accord de confidentialité à ce sujet avec le Crédit Agricole.

Cette source a indiqué que des contacts approfondis étaient en cours actuellement avec la banque française au sujet de leur partenariat dans le domaine du crédit à la consommation, Agos.

Concernant une éventuelle fusion, la troisième banque italienne «évalue toute option», a indiqué cette source.

Le journal italien Il Messaggero a affirmé jeudi que Banco BPM et le Crédit Agricole avaient signé un accord de confidentialité au sujet d’un échange d’informations et de données visant à évaluer une possible fusion.

Le journal précise que l’accord de confidentialité a été conclu après des discussions téléphoniques entre le directeur général de Banco BPM, Giuseppe Castagna, et le patron de Crédit Agricole SA, Philippe Brassac, ces derniers jours.

Le Messaggero ajoute que «d’après les premières analyses sommaires, Banco BPM pourrait représenter 55%-60% de l’activité combinée qui verrait le jour après une offre d’échange».

Contactés par l’AFP, Banco BPM et le Crédit Agricole se sont refusés à tout commentaire.

Début octobre, la banque française avait indiqué dans un communiqué que «depuis des années, les échanges sont fréquents entre Crédit Agricole et BPM, dans le cadre du partenariat et de la JV avec Banco BPM, Agos, dans le domaine du crédit à la consommation».

Dans des marchés où les valeurs bancaires étaient en forte baisse, plombées par l’incertitude liée au coronavirus, le titre de Crédit Agricole SA, deuxième banque française en termes de valorisation boursière, était en recul de 4,01% à 7,19 euros vers 12H35 (10H35 GMT) à la Bourse de Paris, tandis que Banco BPM gagnait 0,12% à 1,613 euro à Milan.

Banco BPM étudie une éventuelle fusion depuis que sa concurrente Ubi Banca a été rachetée par Intesa Sanpaolo cette année pour un peu plus de 4 milliards d’euros, malgré l’opposition de la direction d’Ubi.

Dans un entretien au quotidien économique Il Sole 24 Ore, le patron de Banco BPM Giuseppe Castagna avait indiqué en août que la fusion Intesa-Ubi avait «changé le contexte concurrentiel pour toutes les autres banques italiennes», et que Banco BPM «regardait autour pour comprendre s’il était possible de réaliser une fusion créant de la valeur».

A lire aussi...