L’initiative pour taxer 1% des Suisses les plus riches a abouti

AWP

1 minutes de lecture

Près de 5 à 10 milliards de francs pourraient être redistribués aux petits et moyens revenus en mettant à contribution les 1% des Suisses les plus riches, selon les Jeunes socialistes.

L’initiative populaire «99%» des Jeunes socialistes, visant à taxer les 1% des Suisses les plus riches, a abouti. Après vérification, 109’332 des 109’753 signatures déposées sont valables, a indiqué lundi la Chancellerie fédérale.

Pour assurer une meilleure redistribution des richesses, l’initiative intitulée «alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital» veut imposer à 150% les parts du revenu du capital supérieures à un montant défini. Pour éviter de s’en prendre aux petits épargnants, le seuil à partir duquel l’imposition plus forte prévaut serait fixé à 100’000 francs.

Près de 5 à 10 milliards de francs pourraient être redistribués aux petits et moyens revenus en mettant à contribution les 1% des Suisses les plus riches, selon la Jeunesse socialiste (JS). Cette somme servirait à réduire l’imposition des personnes disposant de petits ou moyens revenus du travail ou à des paiements de transfert en faveur de la prospérité sociale.

Actuellement, les revenus des gros actionnaires sont imposés à hauteur de 60% et les salariés sont taxés sur l’ensemble de leur revenu, affirment les Jeunes socialistes. Les 1% des contribuables les plus riches possèdent 40% de la fortune totale de la Suisse, alors que 1,1 million de personnes sont menacées par la pauvreté.

Avec ce texte, la JS n’en est pas à son coup d’essai. Elle a lancé deux autres initiatives ces dix dernières années. L’initiative populaire «1:12» refusée en 2013 par 65% des voix et celle contre les spéculations sur les denrées alimentaires rejetée à 59,9% en 2016.