BMO: la finance responsable comme thème principal

Communiqué, BMO Global Asset Management

3 minutes de lecture

«L’investissement responsable est un engagement important et à long terme pour BMO», a commenté Kristi Mitchem, CEO de BMO Global AM.

Selon le rapport annuel «ESG Profile and Impact Report» (Profil ESG et rapport d’impact), la finance responsable est le principal thème de la stratégie BMO Responsible Global Emerging Market Equity. Elle représente en effet plus de 41% des positions du portefeuille.

La majorité des acteurs financiers auxquels la stratégie est exposée ont mis en place des mesures pour faire progresser l’inclusion financière dans les pays dans lesquels ils opèrent. Citons parmi eux:

  • Bank Rakyat: cet établissement propose des programmes d’éducation financière à travers toute l’Indonésie, programmes qui ont déjà touché au minimum neuf millions de personnes.
  • HDFC Bank est à l’origine de l’initiative «Sustainable Livelihood» (durabilité des moyens de subsistance) qui vise à promouvoir les connaissances financières en Inde. Grâce à cette dernière, plus de huit millions de foyers ruraux ont pu accéder aux services financiers ces cinq dernières années.
  • Kasikornbank et Garanty Trust Bank proposent des comptes d’épargne auxquels les clients peuvent accéder au moyen de leurs téléphones mobiles. Pour souscrire à ces comptes, il n’est demandé ni dépôt initial minimum, ni documents et il n’est pas nécessaire de se déplacer dans une succursale de l’établissement.

Plus du quart (26%) des entreprises dans lesquelles la stratégie est investie sont en relation avec les thèmes durables dans les secteurs de l’alimentation et de la nutrition et 13% d’entre elles avec ceux de la santé et du bien-être, et notamment:

  • Vitasoy: ce fabricant de boissons d’origine végétale produit des boissons riches en acides gras polyinsaturés et en fibres. La production de ces dernières requiert moins de surfaces agricoles et d’eau que celle des produits laitiers;
  • AK Medical: cette entreprise chinoise est parvenue, grâce à ses techniques d’imagerie, de modélisation et d’impression 3D, à offrir une solution révolutionnaire pour les opérations d’implants orthopédiques.

Ce rapport est à marquer d’une pierre blanche puisque, pour la première fois, l’équipe BMO actions durables marchés émergents a examiné chacune des positions en portefeuille sous l’angle de son respect des ODD (Objectifs de Développement Durable). Il en ressort qu’environ 60% d’entre elles sont alignées avec ces objectifs.

Plus du quart (26%) des positions en portefeuille satisfont aux ODD 8, ce qui reflète les efforts déployés par ces banques pour améliorer l’accès des segments de la population mal desservis aux services financiers.

Parmi les autres objectifs qui ont obtenu un score élevé dans le portefeuille figurent les ODD 2, à savoir l’élimination de la faim, qui concerne les entreprises du secteur de l’alimentation et des boissons, les ODD 3 (santé et bien-être), qui touchent aux expositions dans les secteurs de la santé et des soins personnels, et les ODD 9 (industrie, innovation et infrastructures), liés aux actions des banques en faveur d’un accès élargi des petites et moyennes entreprises aux services financiers.

«Nous nous efforçons de mesurer l’impact de nos investissements dans les entreprises, qu’il soit  positif ou négatif, et évaluons les conséquences de nos actions en tant qu’investisseurs», a commenté Sam Mahtani, gérant de la stratégie Responsible Global Emerging Market Equity. «Les ODD nous servent de lignes directrices pour façonner et articuler notre stratégie qui vise à investir dans les entreprises qui apportent des solutions à la problématique du développement durable. Bon nombre de nos positions sont liées à la finance responsable. L’inclusion financière est manifestement l’un des principaux vecteurs de lutte contre la pauvreté dans le monde et elle représente une belle opportunité pour les investisseurs axés sur le long terme d’y participer. Nous nous efforçons d’investir dans des institutions financières de qualité pour lesquelles l’accès des communautés sous-bancarisées à la finance est un impératif stratégique. Cependant, la finance responsable va bien au-delà de l’inclusion financière. Par exemple, le groupe AIA, spécialisé dans l’assurance-vie et la santé et que nous détenons en portefeuille, promeut activement l’adoption de modes de vie sains afin de mieux gérer les risques liés à la maladie».

«L’investissement responsable est un engagement important et à long terme pour BMO et la finance responsable se situe au cœur de nos activités d’entreprise», a ajouté Kristi Mitchem, CEO de BMO Global Asset Management. «La stratégie BMO Responsible Global Emerging Markets Equity  est conforme à nos engagements à long terme en faveur d’une économie prospère, d’un avenir durable et d’une société inclusive. Depuis plus de 35 ans, nous observons cette demande constante de la clientèle pour que les valeurs qui lui sont chères puissent s’exprimer dans ses investissements. Au travers de nos politiques de vote strictes et de notre engagement vis-à-vis des entreprises dans lesquelles nous investissons, nous cherchons à améliorer de façon ciblée la manière dont les entreprises gèrent les risques, les opportunités et les impacts ESG. Il est extrêmement important de mesurer ces efforts afin que nos clients et nous-mêmes, puissions véritablement comprendre l’impact positif de nos investissements et celui de notre engagement actif et permanent».

D’ici 2025, BMO mobilisera 400 milliards de dollars canadiens (295 milliards de francs suisses) en faveur de la finance durable, accroîtra son soutien aux petites entreprises ainsi qu’aux femmes entrepreneurs et s’engage à éliminer tous les obstacles à l’inclusion.

Autres faits saillants à propos de la stratégie BMO Responsible Global Emerging Market Equity en 2018:

  • L’intensité carbone du portefeuille est inférieure de 83% à celle de l’indice MSCI World.
  • La consommation moyenne d’eau est de 67% inférieure à celle de l’indice de référence.
  • La représentation moyenne des femmes dans les conseils d’administration des entreprises détenues se situe à 20%.
  • Les entreprises en portefeuille touchent plus de 70 millions de personnes grâce à leurs programmes d’accès facilité aux services financiers.
  • En 2018, des actions d’engagement ont été déployées au sein de 30 entreprises.

Un exemplaire du «ESG Profile and Impact Report 2019» de la stratégie BMO Responsible Global Equity Strategy est disponible en cliquant ici.