Analyse des flux sur les ETF Périmètre Europe et Monde

Marco Strohmeier, Amundi Asset Management

2 minutes de lecture

Malgré un léger ralentissement au mois de mars la collecte sur le marché européen des ETF a été largement positive au premier trimestre 2019.

Monde: +39,5 milliards d'euros flux nets totaux

Actions: +14,3 milliards d'euros Actions Américains du Nord

En avril, si on observe les flux de collecte mondiaux, on constate que comparé au mois de mars l'appétit pour le risque s'est tourné vers les expositions actions. La collecte nette sur le mois a été principalement investie dans des ETF exposés aux actions et a atteint plus de 28 milliards d'euros dans le monde. Ces flux ont été principalement tirés par les expositions: aux actions nord-américaines, représentant la moitié des nouveaux actifs, suivies par les stratégies actions sectorielles & Smart Beta avec 6,3 milliards d'euros, par les actions japonaises avec 5,6 milliards d'euros et par les actions des marchés émergents avec 1,6 milliard d'euros de collecte. Les actions européennes sont également revenues à un scénario positif avec près de +710 millions d'euros de collecte nette en avril contre -730 millions en mars.

Obligations: +5,2 milliards d'euros

Du côté des obligations, la classe d'actifs a attiré moins de flux que les mois précédents, avec +12,3 milliards d'euros contre +17,5 milliards d'euros en mars. Les ETF exposés aux obligations d'entreprises restent la préférence des investisseurs avec 5,2 milliards d'euros, suivis des ETF sur la dette publique avec plus de 3,1 milliards d'euros en avril.

Europe

Actions: -692 millions d'euros

L'évolution de l'allocation d'actifs des investisseurs suit la même trajectoire que le mois dernier, sans impact particulier des évènements récents, tels que les élections espagnoles ou les mouvements récents sur les marchés américains. Les ETF exposés aux actions continuent de subir des sorties de capitaux. Les investisseurs privilégient les expositions mondiales, collectant 1,2 milliard d'euros, tout en continuant à vendre des actions de la zone euro (-2 milliards d'euros), et commencent toutefois à vendre des ETF exposés aux actions américaines, dans une proportion limitée. La collecte sur les expositions actions marchés émergents, encore plus importante qu'au cours des mois précédents, montre que l'exposition retient l'attention des investisseurs et a représenté près de 930 millions d'euros de nouveaux actifs nets durant le mois. Sur le smart beta, les flux sont en progression (+1,4 milliard d'euros), par rapport au mois dernier. Surtout sur des facteurs défensifs (qualité et minimum volatilité).

L'intérêt pour l'ISR ne cesse de croitre en Europe, où nous avons observé près de 270 millions d'euros de flux au cours du mois, principalement sur les expositions des actions mondiales, suivis par les actions européennes et des marchés émergents.

Obligations: +4,3 milliards d'euros

En Europe, les ETF exposés au marché obligataire ont continué à bénéficier de la collecte en avril, mais à un niveau inférieur à celui des mois précédents. Du côté de la dette d’état, les pays émergents continuent d'être favorisés par les investisseurs européens, avec près de 1 milliard d'euros de collecte. Du côté corporate, le mois d'avril a été marqué par un changement par rapport au mois précédent, cette fois-ci les obligations à haut rendement sont en tête de la collecte mensuelle, avec 965 millions d'euros, suivi par le crédit de la zone euro avec 765 millions d'euros de collecte nette.

Amundi ETF

En Europe, Amundi ETF se positionne dans le top 5 des fournisseurs d’ETF avec près de 47 milliards d'euros d'actifs sous gestion, et atteint plus de +3,3 milliards d'euros de collecte nette depuis le début de l'année.

La collecte nette d'Amundi ETF depuis janvier 2019, en quelques mots:

  • Actions américaines et nord-américaines: plus de 1,7 milliard d'euros de collecte dans un marché atone (+0,3 milliard d'euros).
  • Actions pays émergents: près de 1,2 milliard d'euros de collecte, soit 20% des flux du marché en Europe.
  • Obligations d’Etat de la zone euro (toutes maturités): + 340 millions d'euros de collecte.