Analyse des flux sur les ETF Périmètre Europe et Monde

Benoît Garcia, Amundi Suisse

1 minutes de lecture

En juillet, les flux ont été soutenus avec une collecte mondiale de près de 40 milliards d’euros.

De janvier à fin juillet 2018, la collecte sur le marché des ETF a atteint 230 milliards d’euros au niveau mondial. En juillet, les flux ont été soutenus avec une collecte mondiale de près de 40 milliards d’euros, dont 25 milliards en ETF actions. En Europe, les souscriptions nettes ont atteint près de 4 milliards d’euros le mois dernier, toutes classes d’actifs confondues.

Le second semestre 2018 a démarré de manière positive sur le marché mondial des ETF. En juillet, la collecte nette est redevenue positive sur le marché américain des ETF, atteignant 29 milliards d’euros après des retraits nets de 1,6 milliard d’euros en juin. En Europe, la collecte a également accéléré pour atteindre 3,9 milliards d’euros. En Asie, la tendance est restée globalement stable face au mois précédent, avec des souscriptions nettes de 7 milliards d’euros. Les actions Amérique du Nord restent privilégiées.

Les investisseurs européens
ont continué de privilégier en juillet les actions Amérique du Nord.

Sur le marché européen, les ETF actions ont connu une collecte nette de près de 2 milliards d’euros en juillet, après avoir connu une décollecte au mois de juin. Les investisseurs européens ont continué de privilégier en juillet les actions Amérique du Nord (+1,7 milliard d’euros), tout en revenant également vers les actions de la zone euro (+148 millions) et européennes au sens large (+260 millions). Les actions japonaises (-308 millions) et émergentes (-721 millions) ont quant à elles connu de nouveaux retraits, mais dans une moindre mesure par rapport au mois précédent. Des rachats sur les ETF exposés aux actions monde (-632 millions) se sont manifestés pour la première fois depuis le début de l’année. Les investisseurs européens sont restés fidèles aux ETF sectoriels et smart beta (+1,6 milliard), privilégiant notamment les secteurs des infrastructures (+344 millions d’euros) et de l’immobilier (+320 millions). Au sein des stratégies Smart beta, les investisseurs ont augmenté leur exposition aux stratégies Minimum Volatility (+272 millions), tandis que les stratégies Mid Cap ont connu des sorties nettes de 148 millions d’euros.

Du côté des ETF obligataires, les flux ont connu une accélération en Europe avec 2,6 milliards d’euros de collecte nette en juillet. Les investisseurs du Vieux continent ont continué à privilégier les obligations souveraines (+1,1 milliard), notamment celles des marchés émergents (+558 millions) ainsi que les obligations américaines de maturité courte (+212 millions). Les investisseurs européens sont par ailleurs revenus sur le segment corporate (+468 millions) en privilégiant notamment les obligations à taux variable (+409 millions) et les obligations d’entreprises européennes (+359 millions) tout en délaissant les obligations d’entreprises américaines (-401 millions).