Matières premières: le cuivre reprend espoir

AWP

1 minutes de lecture

Malmené depuis plusieurs mois par les tensions commerciales sino-américaines, le cuivre a légèrement repris son souffle cette semaine. L’or termine en légère baisse.

L’or a encore vécu cette semaine au rythme des rebondissements géopolitiques et économiques, démarrant la semaine en baisse avant d’effacer une partie de ses pertes.

Selon Lukman Otunuga, analyste chez FXTM, les investisseurs pariant à la hausse «ont profité des craintes vis-à-vis de la croissance mondiale (...), tandis que ceux pariant à la baisse étaient inspirés par l’optimisme concernant le commerce et les espoirs de relance économique».

En effet, bien que le conflit entre la Chine et les États-Unis continue de faire planer des menaces sur la croissance mondiale, Pékin et Washington ont tous deux fait un pas pour apaiser les tensions.

Le géant asiatique, dont l’économie est de plus en plus affectée par ce conflit qui dure depuis 18 mois, a fait le premier pas en annonçant mercredi son intention d’exempter de droits de douane certains produits en provenance des États-Unis, à compter du 17 septembre et pour un an.

Dans la foulée, Donald Trump décidait du report au 15 octobre d’une hausse des droits de douane sur des produits chinois représentant 250 milliards de dollars d’importations annuelles.

Pékin a ensuite annoncé vendredi une nouvelle série d’exemptions de surtaxes douanières s’appliquant cette fois à certains produits agricoles américains.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1.504,41 dollars vendredi vers 14H00 GMT (16H00 à Paris), contre 1.524,57 dollars le vendredi précédent.

Le cuivre reprend espoir

Malmené depuis plusieurs mois par les tensions commerciales sino-américaines, le cuivre a légèrement repris son souffle cette semaine.

Les «signes d’apaisement du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis ont permis au cuivre de monter», a relevé Daniel Briesemann, analyste pour Commerzbank.

Toutefois, M. Briesemann tempère en rappelant qu’il y a eu «à plusieurs occasions ces mois-ci des raisons d’être optimistes, mais à chaque fois ces espoirs ont été déçus».

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s’échangeait à 5.958,50 dollars vendredi à 14H00 GMT, contre 5.829,00 dollars le vendredi précédent à la même heure.

Le café rebondit

Le café montait cette semaine, aidé par la météo au Brésil. L’Arabica a même atteint un plus haut en plus d’un mois mercredi, à 104,70 dollars la livre.

Selon Jack Scoville, analyste chez Price Futures Group, «le marché commence a envisager des récoltes plus faibles lors des prochaines moissons brésiliennes, à cause entre autre des prévisions météo sèches».

Cette remontée des deux variétés fait suite à la chute soudaine jeudi dernier du Robusta, qui avait atteint un plus bas en neuf ans, à 1.262 dollars la tonne.

Sur le Liffe de Londres, la tonne de ROBUSTA pour livraison en novembre valait 1.326 vendredi à 14H00 GMT, contre 1.288 dollars le vendredi précédent à la même heure. Sur l’ICE Futures US de New York, la livre d’ARABICA pour livraison en décembre valait 102,85 cents, contre 96,90 cents sept jours auparavant.